Retour aux résultats Version imprimable

Montréal-Est
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Parmi les municipalités regroupées pour former la nouvelle ville de Montréal le 1er janvier 2002, se trouvait la ville de Montréal-Est. Le 1er janvier 2006, celle-ci a été reconstituée. Le texte qui suit est celui qui décrivait cette ville avant le regroupement et il peut contenir des données qui n'ont pas été mises à jour. Comme son nom l'indique, cette municipalité urbaine se situe dans la partie nord-est de l'île de Montréal et on y accède, de Montréal, par l'avenue Notre-Dame. Autrefois centre de raffineries de pétrole qui occupait un rang enviable parmi les villes industrielles du Canada, Montréal-Est, durement frappée au cours des années 1980 par les problèmes qui ont affecté cette industrie mondialement, a dû se tourner du côté des gouvernements pour éviter que le vaste marché de l'emploi qu'elle assurait ne se retrouve dans une situation catastrophique. Par ailleurs, l'horizon des Montréalais de l'Est est largement occupé par des installations de nature portuaire et par les cheminées, souvent gigantesques, des raffineries de pétrole qui s'étirent sur de nombreux kilomètres. À l'origine, le territoire de cette ville faisait partie intégrante de ceux de Pointe-aux-Trembles et de Saint-Joseph-de-la-Rivière-des-Prairies dont il a été détaché en 1910. C'est grâce à l'initiative d'un homme d'affaires de Montréal, Joseph Versailles, président de la maison de courtier Versailles, Vidricaire et Boulais, qui achète en 1909 plus de 6 km² de terrain pour créer un oasis de paix et de repos, que Montréal-Est prendra son essor. De 1910 à 1914, elle connaît des progrès importants, mais la Première Guerre mondiale en paralyse l'économie. La survivance passera par l'industrie pétrolière, avec l'installation de la Queen's Oil, devenue l'Imperial Oil et, plus récemment, la Pétrolière Impériale, bientôt suivie de plusieurs autres compagnies. Un bureau de poste ouvert en 1911 prend le nom de Montreal East et sera fermé à une date inconnue, alors que sur le plan religieux la paroisse de Saint-Octave voit le jour en 1919.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2006-01-13

Spécifique Montréal-Est

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal-Est (Ville)

Code géographique de la municipalité 66007

Longitude ouest     Latitude nord 73° 31' 00" 45° 38' 00"

Coordonnées décimales -73.51666, 45.63333

Carte topographique 1/50 000 31H/12

Carte topographique 1/20 000 31H/12-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012