Retour aux résultats Version imprimable

Lac-Édouard

Origine et signification Parmi les municipalités regroupées pour former la nouvelle ville de La Tuque le 26 mars 2003, se trouvait la municipalité de Lac-Édouard. Le 1er janvier 2006, celle-ci a été reconstituée. Le texte qui suit est celui qui décrivait cette municipalité avant le regroupement et il peut contenir des données qui n'ont pas été mises à jour.

La municipalité de Lac-Édouard tire son appellation du lac de 25 km de long sur les bords duquel elle a été érigée officiellement en 1951, quoique le peuplement ait déjà débuté en 1890, facilité par l'arrivée du chemin de fer en 1885. Dès 1889, la mission de Notre-Dame-du-Bon-Conseil était implantée et devait recevoir son premier curé en 1904. Le statut de paroisse ne lui fut cependant accordé qu'en 1937 sous la dénomination de Notre-Dame-des-Neiges.

Lieu situé à 400 m d'altitude et à environ 55 km au nord-est de La Tuque en Mauricie, sa dénomination originelle est probablement celle d'Atouakoutchioëiau paraissant sur la carte préliminaire du Domaine en Canada dressée par le jésuite Pierre-Michel Laure, vraisemblablement en 1731. La forme actuelle est attestée en 1828 par l'arpenteur Joseph Bouchette (le jeune), selon qui il s'agit d'un chasseur amérindien de Batiscan. L'arpenteur J. P. Mullarkey avance, en 1893, que ledit chasseur s'appelait (Édouard) Jeannotte, nom qui se rattache d'ailleurs à l'une des décharges du lac. Cette origine est appuyée par la forme Etoolsakigan relevée en 1951 chez les Innus de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, pour identifier le lac. Édouard se prononce Etool (Edool ou Edoal) dans les langues algonquines. Quant au suffixe sakigan qu'on devrait plutôt écrire sakahigan, il signifie « lac », dans ces mêmes langues. On devrait accorder peu de crédit à la source précisant que la nappe d'eau portait le nom de Lac des Grandes Îles, vers 1885. Bien que topographiquement justifiable, cette appellation ne semble avoir aucune racine dans l'usage puisque dès 1889, le bureau de poste ouvert sur place porte le nom de Lake Edward. La version anglaise s'explique sans doute par le fait que le nom dut d'abord identifier la gare ferroviaire ouverte sur les lieux en 1886 par la compagnie de chemin de fer Québec–Lac-Saint-Jean dont les principaux actionnaires étaient anglophones. Il faut aussi se rappeler que le chemin de fer rendait le lac accessible aux riches Américains attirés par son fort potentiel halieutique. Quelques décennies plus tard, des personnages aussi célèbres que Roosevelt, Truman de même que des membres de la famille Rockfeller viendront y passer leurs vacances. La forme française Lac-Édouard est rattachée au bureau de poste, en 1936. La renommée de cet endroit tient sans contredit à l'établissement fondé en 1904 qui fit office de sanatorium jusqu'en 1967 pour le traitement de la tuberculose. Par la suite, on en a fait un centre hospitalier, un hôpital pour vétérans et un centre pour personnes souffrant de maladies mentales avant de devenir une base de plein air, en 1982, le Village Pâle, au nom fort évocateur. La multitude de lacs et de boisés qu'on y retrouve se prête d'ailleurs admirablement aux activités de plein air et aux loisirs éducationnels.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2006-01-13

Spécifique Lac-Édouard

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Lac-Édouard (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 90027

Latitude nord     Longitude ouest 47° 39' 00" 72° 16' 00"

Coordonnées décimales -72.26666      47.65

Carte topographique 1/50 000 31P/09

Carte topographique 1/20 000 31P/09-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012