Retour aux résultats Version imprimable

Barrage des Marches-Naturelles

Origine et signification Le barrage a été construit en 1908 à un peu plus de 1 km en amont de la chute Montmorency sur la rivière du même nom, en banlieue de la ville de Québec. Les eaux qui s'en échappent forment une chute de 19 m de hauteur. La centrale hydroélectrique constituée d'une seule turbine à axe vertical n'est plus exploitée depuis 1965. Les travaux de consolidation du barrage terminés en 1977 ont permis d'assurer une réserve en eau suffisante pour alimenter la prise d'eau de la ville de Beauport située en amont du barrage. Le spécifique Marches-Naturelles décrit, en termes populaires, l'empilement des strates calcaires du lit de la rivière Montmorency disposé en gradins, notamment entre le barrage et l'embouchure de la rivière Ferrée, à 1 km en amont. La plus ancienne attestation connue de ce nom se trouve dans l'œuvre du peintre James Pattison Cockburn qui intitula l'une des ses aquarelles, en 1828, Natural Steps of Mtcy.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1973-06-06

Spécifique Marches-Naturelles

Générique (avec ou sans particules de liaison) Barrage des

Type d'entité Barrage

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Latitude nord     Longitude ouest 46° 53' 39" 71° 09' 35"

Coordonnées décimales -71.15972      46.89417

Carte topographique 1/50 000 21L/14

Carte topographique 1/20 000 21L/14-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012