Retour aux résultats Version imprimable

Rapide du Méandre

Origine et signification Ce nom remplace celui de Rapides du Joug aux Bœufs et désigne un rapide situé dans un méandre prononcé de la rivière Matawin. Or, sur une carte de 1933, ce rapide est dénommé Oxbow Rapid, nom anglais dont l'équivalent français est Rapide du Méandre. Par ailleurs, comme oxbow peut aussi signifier « collier (ou joug) de bœuf », l'hypothèse que l'ancien nom du rapide soit le résultat d'une erreur d'interprétation dans la traduction est plausible. Pour plus d'information, voir Joug aux Bœufs, Rapides du.

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

Date d'officialisation 2004-07-13

Spécifique Méandre

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rapide du

Type d'entité Rapide

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Matawinie

Municipalité Lac-Minaki (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 62902

Latitude nord     Longitude ouest 46° 52' 15" 73° 33' 05"

Coordonnées décimales -73.55139      46.87083

Carte topographique 1/50 000 31I/13

Carte topographique 1/20 000 31I/13-0102

Ancien nom

  • Rapides du Joug aux Bœufs

    Les rapides du Joug aux Bœufs se situent sur le parcours de la rivière Matawin, dans la région de Lanaudière, à 8 km en aval du barrage Matawin qui retient les eaux du réservoir Taureau, juste au nord-est de Saint-Michel-des-Saints. On raconte que les passeurs avaient l'habitude d'atteler les bœufs avec des jougs, pièces de bois que l'on plaçait sur leur tête, avant de leur faire traverser la rivière Matawin. En effet, à proximité des rapides, il est parfois possible de traverser la rivière à gué. De là l'origine probable du toponyme. Tributaire de la rivière Saint-Maurice, la Matawin marque la limite entre la zec du Chapeau-de-Paille et la réserve faunique Mastigouche. Variante : Rapides Oxbow.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 17 octobre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012