Retour aux résultats Version imprimable

Notre-Dame-de-l'Île-Perrot
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification L'île Perrot, voisine ouest de l'île de Montréal, sur le bord du lac Saint-Louis, compte quatre municipalités : Terrasse-Vaudreuil, Pincourt, la ville de L'Île-Perrot et Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Cette dernière, avec ses 28 km² de superficie occupe la majeure partie du territoire de l'île, à l'est de Pincourt. Tout comme la ville et l'île, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, détachée de la municipalité de la paroisse de L'Île-Perrot, tire son appellation du patronyme du premier concessionnaire des lieux, François-Marie Perrot (1644-1691), qui en prend possession en 1672. Ce militaire détenait le grade de capitaine du régiment de Picardie et était gouverneur de Montréal (1669-1684) quand il obtint la seigneurie, laquelle comprenait les îles de la Paix, aux Pins, Perrot, Sainte-Geneviève et Saint-Gilles. D'abord érigée en 1949 avec le statut de municipalité de paroisse, cette entité a vu son territoire considérablement augmenté par suite d'une fusion intervenue en 1984, laquelle faisait disparaître la ville de Pointe-du-Moulin, créée en 1958. Les citoyens de la nouvelle entité municipale ont cristallisé leur sentiment d'appartenance par l'adoption, en 1986, de la dénomination collective Perrotdamois, Perrotdamoise. En 1998, la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot est devenue la municipalité de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. En 2004, cette dernière est devenue la ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Voir : Perrot, Île.

Date d'officialisation 2005-02-02

Spécifique Notre-Dame-de-l'Île-Perrot

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Vaudreuil-Soulanges

Municipalité Notre-Dame-de-l'Île-Perrot (Ville)

Code géographique de la municipalité 71065

Longitude ouest     Latitude nord 73° 56' 00" 45° 22' 00"

Coordonnées décimales -73.93333, 45.36666

Carte topographique 1/50 000 31H/05

Carte topographique 1/20 000 31H/05-0101

Anciens noms

  • Notre-Dame-de-l'Île-Perrot  (Municipalité de paroisse)

  • Notre-Dame-de-l'Île-Perrot  (Municipalité)

    Il est à noter que le statut de cette municipalité a été changé le 6 novembre 2004. En effet, à cette date, la municipalité de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot est devenue la ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé alors que la municipalité était encore identifiée sous l'ancien statut. L'île Perrot, voisine ouest de l'île de Montréal, sur le bord du lac Saint-Louis, compte quatre municipalités : Terrasse-Vaudreuil, Pincourt, la ville de L'Île-Perrot et Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Cette dernière, avec ses 28 km² de superficie occupe la majeure partie du territoire de l'île, à l'est de Pincourt. Tout comme la ville et l'île, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, détachée de la municipalité de la paroisse de L'Île-Perrot, tire son appellation du patronyme du premier concessionnaire des lieux, François-Marie Perrot (1644-1691), qui en prend possession en 1672. Ce militaire détenait le grade de capitaine du régiment de Picardie et était gouverneur de Montréal (1669-1684) quand il obtint la seigneurie, laquelle comprenait les îles de la Paix, aux Pins, Perrot, Sainte-Geneviève et Saint-Gilles. D'abord érigée en 1949 avec le statut de municipalité de paroisse, cette entité a vu son territoire considérablement augmenté par suite d'une fusion intervenue en 1984, laquelle faisait disparaître la ville de Pointe-du-Moulin, créée en 1958. Les citoyens de la nouvelle entité municipale ont cristallisé leur sentiment d'appartenance par l'adoption, en 1986, de la dénomination collective Perrotdamois, Perrotdamoise. En 1998, elle obtint le statut juridique de municipalité. Voir : Perrot, Île.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012