Retour aux résultats Version imprimable







Rue Jean-Talon


Origine et signification L'origine de ce nom et, le cas échéant, sa signification n’ont pu être déterminées jusqu’à maintenant.
La Commission de toponymie invite toute personne détenant une information sur l'un ou l'autre de ces aspects à lui en faire part.

Date d'officialisation 2003-02-27

Spécifique Jean-Talon

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Gatineau (Ville)

Code géographique de la municipalité 81017

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Jean-Talon

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Jean-Talon

Ancien nom

  • Rue Louis-Hébert

    Louis Hébert (1575-1627), né à Paris, fut le premier agriculteur de la Nouvelle-France. En 1606, il accompagne Champlain à Port-Royal, en Acadie, et y séjourne de nouveau de 1610 à 1613; puis, il vient s'établir à Québec en 1617 avec sa femme Marie Rollet et ses trois enfants. Il possédait la seigneurie Saint-Joseph (1626) située sur la rive gauche de la rivière Saint-Charles, pas très loin de son embouchure. Cependant, il habitait le fief du Sault-au-Matelot (1626), concédé d'abord en roture, situé magnifiquement à l'extrême pointe du promontoire de Québec, là où se trouvent aujourd'hui la basilique, le Petit Séminaire et les rues Hébert et Couillard. Le premier agriculteur de la Nouvelle-France, spécialiste des plantes médicinales, est mort en janvier 1627, des suites d'une chute sur la glace.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 12 septembre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012