Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Madeleine

Origine et signification Une des plus importantes rivières de la côte nord de la Gaspésie, la rivière Madeleine prend sa source au pied du mont de la Table, dans le parc de conservation de la Gaspésie et serpente vers le nord sur une distance d'environ 120 km pour se déverser dans l'estuaire du Saint-Laurent, à la hauteur de la municipalité de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. Le nom de ce cours d'eau s'applique également à une douzaine d'entités géographiques de cette région gaspésienne. Il est mentionné, le 30 mai 1679, dans l'acte de concession de la seigneurie de la Rivière-de-la-Madeleine, à Antoine Caddé qui s'étendait, en largeur, sur un quart de lieue de part et d'autre «de la rivière de la Magdelaine» et sur 2 lieues de profondeur. Plusieurs variantes ont été utilisées depuis cette époque : Maddalen, Magdeleine, Magdelaine et Madelaine. On rencontre également Madeleine avec ou sans les particules de la. L'origine de ce toponyme est inconnue. Variante : Grande rivière Madeleine. Voir : Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine (municipalité).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Madeleine

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) La Haute-Gaspésie

Municipalité Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 04005

Latitude nord     Longitude ouest 49° 14' 49" 65° 19' 36"

Coordonnées décimales -65.32667      49.24694

Carte topographique 1/50 000 22H/03

Carte topographique 1/20 000 22H/03-0201

Ancien nom

  • Grande rivière Madeleine  (Rivière)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012