Retour aux résultats Version imprimable

Centrale de L'Isle-Maligne

Origine et signification Les douze groupes-alternateurs développent 402 000 kW. Le nom d'Isle-Maligne servit à désigner la ville fondée en 1924 sur les rives de la Grande Décharge du lac Saint-Jean. Vers cette époque, la compagnie Saguenay Power avait décidé de s'installer dans la région d'Alma et de construire un barrage et une centrale hydroélectrique (1923-1926) dans le voisinage de l'île Maligne, ainsi désignée par les premiers voyageurs qui, près des rapides de cette décharge, trouvaient l'accès à cette île difficile et plutôt dangereux. L'Alcan (Aluminium du Canada inc.) y construit, en 1943, une usine de production d'aluminium. À l'instar des villes voisines de Naudville et de Riverbend, la ville-dortoir d'Isle-Maligne est annexée à la ville d'Alma en 1962. Malgré cette fusion, le toponyme L'Isle-Maligne demeure connu et est utilisé localement pour désigner un quartier de la ville. Le mot isle est l'ancienne orthographe française employée jusqu'au XVIIIe siècle, notamment dans les textes des premiers explorateurs.

Date d'officialisation 2003-02-27

Spécifique L'Isle-Maligne

Générique (avec ou sans particules de liaison) Centrale de

Type d'entité Centrale hydroélectrique

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Alma (Ville)

Code géographique de la municipalité 93042

Latitude nord     Longitude ouest 48° 34' 37" 71° 38' 05"

Coordonnées décimales -71.63472      48.57694

Carte topographique 1/50 000 22D/12

Carte topographique 1/20 000 22D/12-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012