Retour aux résultats Version imprimable

Réserve écologique Marcel-Léger

Origine et signification Cette réserve écologique est constituée d'une île artificielle située à la limite nord-est du lac Saint-Pierre et bordée au nord-est par la baie Jolie. Un étroit chenal sépare l'île circulaire du secteur de Baie-Jolie, dans la partie ouest de Trois-Rivières. C'est à partir du dragage du fleuve effectué en 1965 pour préparer l'Exposition universelle de 1967 que l'on a créé cette île composée de matériaux provenant du fond du Saint-Laurent. Il ne s'agissait au départ que d'un amas de résidus qui émergeaient à peine au-dessus de l'eau. L'accumulation a progressé, jusqu'à atteindre une superficie de près de 0,36 km². Ce phénomène rare a donné l'occasion d'étudier la genèse biogéographique de nombreuses îles du Saint-Laurent. Soucieux de protéger ce site particulier, le gouvernement du Québec a créé cette réserve écologique en 1981, alors nommée l'Île-aux-Sternes. Dans les années 1970, l'île était fréquentée par des sternes, communément appelées hirondelles de mer. Leur vol gracieux et souple peut être observé à proximité des lieux où il vient nicher; c'est pourquoi on avait choisi le nom Île aux Sternes en 1974. Depuis que la végétation a gagné l'île, les sternes ont disparu. En 2002, le gouvernement a adopté un décret pour changer le nom de la réserve écologique. Ce nom de lieu a été proposé par le ministère de l'Environnement afin de souligner le 25e anniversaire de la nomination d'un ministre responsable de l'Environnement, de même que la contribution de Marcel Léger.


Marcel Léger (Montréal, 1930 - Québec, 1993) a été le premier ministre de l'Environnement au Québec. Ce diplômé en administration de l'Université de Montréal a été élu député du Parti québécois en 1970, dans la circonscription électorale de Lafontaine, puis réélu sous cette bannière en 1976 et 1981. Le 1er décembre 1976, il est nommé membre du Conseil exécutif dans le premier cabinet de René Lévesque, à titre de ministre délégué à l'Environnement. En 1979, Marcel Léger a parrainé la création d'un véritable ministère de l'Environnement. Il en a été le titulaire de novembre 1979 à septembre l'Environnement. Il en a été le titulaire de novembre 1979 à septembre 1982, moment où il démissionne comme ministre. Par la suite il est nommé ministre délégué du Tourisme du 17 mai 1984 au 20 décembre 1984, puis il en devient le ministre jusqu'au 12 décembe 1985.

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

Date d'officialisation 2002-04-12

Spécifique Marcel-Léger

Générique (avec ou sans particules de liaison) Réserve écologique

Type d'entité Réserve écologique

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Trois-Rivières (Ville)

Code géographique de la municipalité 37067

Latitude nord     Longitude ouest 46° 17' 15" 72° 37' 43"

Coordonnées décimales -72.62861      46.2875

Carte topographique 1/50 000 31I/07

Carte topographique 1/20 000 31I/07-0102

Ancien nom

  • Réserve écologique de l'Île-aux-Sternes

    L'île aux Sternes est sise du côté nord du lac Saint-Pierre, vis-à-vis du secteur de Baie-Jolie, dans la municipalité de Pointe-du-Lac. Créée artificiellement à la suite du dragage du chenal du fleuve en 1965, cette île, qui n'était au départ qu'un amas de matériaux qui émergeaient à peine, a pris rapidement de l'expansion, jusqu'à atteindre près de 3 km². En 1973, un groupe d'étudiants de l'Université du Québec à Trois-Rivières constatait que les colonies végétales qui s'y étaient implantées attiraient la sterne commune ou sterne pierregarin (sterna hirundo). Cet oiseau, qu'on appelle parfois hirondelle de mer, mesure une trentaine de centimètres de long et vit dans un habitat aquatique (marais, lacs, côtes). Son vol gracieux et souple peut être observé à proximité des lieux où il vient nicher; c'est pourquoi on a choisi le nom Île aux Sternes en 1974. Considérée par les scientifiques comme un milieu naturel en formation, son évolution est suivie avec un grand intérêt, car ce phénomène rare donne l'occasion d'étudier la genèse de nombreuses îles du Saint-Laurent. Soucieux de protéger ce site particulier, le gouvernement du Québec créait la réserve écologique de l'Île-aux-Sternes en 1981; ce statut permet de préserver les espèces animales et végétales et d'effectuer des activités éducatives et scientifiques. Le 20 mars 2002, le gouvernement a adopté le décret 303-2002 concernant la modification du Règlement constituant la réserve écologique de l'Île-aux-Sternes (Gazette officielle du Québec, partie 2, 3 avril 2002, no 14, p. 2519). Le décret a pour objectif de changer le nom de la réserve écologique. Celle-ci s'appelle désormais « Réserve écologique Marcel-Léger ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012