Retour aux résultats Version imprimable

Barrage Manic-3

Origine et signification La construction de ce barrage de sable et de gravier a débuté en 1970. Il mesure 107 m de hauteur, 395 m de longueur en crête et 732 m de largeur à sa base. Son volume est de 8,4 millions de mètres cubes. Un déversoir en béton de 378 m de longueur et de 71 m de hauteur sert à boucher une vallée auxiliaire où coulait autrefois la rivière. Le nom réfère à celui de la rivière Manicouagan, dont il est un diminutif. Jacques Cartier, à son voyage de 1535, décrit cette rivière sans la nommer. Cependant, la mappemonde harleyenne (1542) et celle de Mercator (1569) l'identifient sous la forme « St Jacques », tandis que Champlain retient « Basse de Ste Marie » sur sa carte de 1632. En 1664, le père Henri Nouvel remonte la « grande rivière de Manikouaganistikou », alors que l'année suivante, il se rend à l'entrée de la « rivière Manicoüagan ». Le spécifique Manic a été popularisé par la chanson La Manic (1966), dont Georges Dor a écrit les paroles et la musique. En effet, qui ne se souvient de la célèbre chanson des années 1960 qui a secoué les boîtes à chansons québécoises « Si tu savais comme on s'ennuie à la Manic, tu m'écrirais bien plus souvent à la Manicouagan... », laquelle chanson a été reprise par l'interprète Bruno Pelletier depuis 1997. [Voir : Manicouagan, Rivière].

Date d'officialisation 2001-08-22

Spécifique Manic-3

Générique (avec ou sans particules de liaison) Barrage

Type d'entité Barrage

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Manicouagan

Municipalité Rivière-aux-Outardes (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 96902

Latitude nord     Longitude ouest 49° 45' 11" 68° 36' 26"

Coordonnées décimales -68.60722      49.75306

Carte topographique 1/50 000 22F/15

Carte topographique 1/20 000 22F/15-0102

Ancien nom

  • Barrage Manic-Trois

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012