Retour aux résultats Version imprimable

Réservoir Manic 3

Origine et signification La mise en eau du réservoir a débuté en 1971 et sa mise en service en 1975. Son volume utile est de 351 hm cubes provenant d'un bassin de 45 843 km carrés. Son élévation se situe entre 204 et 206 m donnant un réservoir de 98 km de long et d'une superficie de 207 km carrés, dans lequel douze îles se retrouvent. Le nom réfère à celui de la rivière Manicouagan, dont il est un diminutif. Jacques Cartier, à son voyage de 1535, décrit cette rivière sans la nommer. Cependant, la mappemonde harleyenne (1542) et celle de Mercator (1569) l'identifient sous la forme « St Jacques », tandis que Champlain retient « Basse de Ste Marie » sur sa carte de 1632. En 1664, le père Henri Nouvel remonte la « grande rivière de Manikouaganistikou », alors que l'année suivante, il se rend à l'entrée de la « rivière Manicoüagan ». Le spécifique Manic a été popularisé par la chanson La Manic (1966), dont Georges Dor a écrit les paroles et la musique. En effet, qui ne se souvient de la célèbre chanson des années 1960 qui a secoué les boîtes à chansons québécoises « Si tu savais comme on s'ennuie à la Manic, tu m'écrirais bien plus souvent à la Manicouagan...», laquelle chanson a été reprise par l'interprète Bruno Pelletier depuis 1997. [Voir : Manicouagan, Rivière].

Date d'officialisation 2001-08-22

Spécifique Manic 3

Générique (avec ou sans particules de liaison) Réservoir

Type d'entité Réservoir

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Manicouagan

Municipalité Rivière-aux-Outardes (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 96902

Latitude nord     Longitude ouest 50° 00' 00" 68° 40' 00"

Coordonnées décimales -68.66666      50

Carte topographique 1/50 000 22K/02

Carte topographique 1/20 000 22K/02-0102

Ancien nom

  • Réservoir Manic Trois

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012