Retour aux résultats Version imprimable

Capitale-Nationale

Origine et signification Le nom de cette région administrative a été adopté par décret le 15 décembre 1999. Ce nom reprend celui du statut attribué à la ville de Québec en vertu du préambule de la Loi sur la Commission de la capitale nationale adoptée en 1995.

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

Date d'officialisation 2000-01-20

Spécifique Capitale-Nationale

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Région administrative

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) La Côte-de-Beaupré

Municipalité Lac-Jacques-Cartier (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 21904

Latitude nord     Longitude ouest 47° 22' 00" 71° 18' 00"

Coordonnées décimales -71.3      47.36666

Carte topographique 1/50 000 21M/06

Carte topographique 1/20 000 21M/06-0101

Ancien nom

  • Québec  (Région administrative)

    Pendant près de 30 ans, la région économique de Québec, devenue région administrative en 1966, s'est étendue de part et d'autre du Saint-Laurent autour du pôle constitué par l'agglomération urbaine de la capitale québécoise. Depuis 1987 cependant, la région administrative, amputée de tout son secteur sud, ne comprend plus, au nord du fleuve, que le territoire des MRC de Portneuf, de La Jacques-Cartier, de La Côte-de-Beaupré, de Charlevoix, de Charlevoix-Est, de L'Île-d'Orléans et, bien entendu, celui de la communauté urbaine de Québec. Les Laurentides, entaillées par les vallées de la Jacques-Cartier, de la Montmorency et de la rivière Malbaie, couvrent la plus grande partie des 21 755 km² de la région et comprennent nombre de parcs, réserves, zecs et autres sites protégés. La population, qui atteignait 615 844 habitants en 1991, se concentre dans la plaine du Saint-Laurent qui s'étire à l'ouest du cap Tourmente, dans les anses de la côte charlevoisienne, sur quelques sites laurentidiens et, principalement, dans Québec même et sa grande banlieue. Fortement urbanisée, la région, où l'emploi est nettement dominé par la fonction publique, est spécialisée dans le commerce et les services, ce qui ne l'empêche pas de posséder un secteur industriel assez diversifié où se distingue la production du papier journal. Renfermant quelques-uns des lieux les plus anciennement peuplés du pays, notamment ceux de Québec même, de la Côte-de-Beaupré et de l'île d'Orléans, ainsi que certains des meilleurs sites de ski de l'Est de l'Amérique du Nord, la région attire maintenant des touristes en toutes saisons. Il est manifeste que le rayonnement de Québec s'exerce sur la région de Québec-Sud, désignée depuis peu sous le nom de Chaudière-Appalaches, ainsi que sur tout l'Est du Québec et, à certains égards, sur l'ensemble du territoire provincial.

Nouvelle recherche