Retour aux résultats Version imprimable

Lingwick
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification À l'instar des villages estriens de Bury, d'Eaton, de Stornoway, la municipalité de Lingwick, qui tire son nom du canton proclamé en 1807, a vu son territoire occupé par une vague de colons écossais à compter des années 1840. Créé officiellement d'abord en 1845 sous le nom de Bury, aboli en 1847 et rétabli en 1855 à titre de municipalité du canton de Lingwick, ce territoire, qui se situe à 56 km au nord-est de Sherbrooke et à 12 km au nord de Scotstown, tirerait son appellation d'un village d'Écosse, même si certaines sources croient qu'il s'agit d'une agglomération de l'Angleterre. Étymologiquement, ling a pour sens bruyère commune ou lingue, c'est-à-dire morue longue, et wick, hameau, village. Le paysage lingwickois se découpe sur le magnifique arrière-plan composé par le massif du mont Mégantic. Le nom primitif de Bury, désignation du canton voisin, s'explique par le fait que la British American Land Company avait pour projet de développer les cantons d'Eaton, de Bury et de Lingwick envisagés comme un seul ensemble. Stanislas Drapeau signale la présence de 160 habitants, en 1815, à cet endroit, nombre qui passe à 808 en 1851, puis à 564 en 1861, en raison du déclin de la représentation britannique au profit de celle des francophones. Le principal centre habité de Lingwick portait le nom de Gould, rappel de Nathaniel Gould, l'un des principaux administrateurs de la British American Land Company, dont William Price était l'agent local à cette époque. Un bureau de poste a porté le nom de Gould entre 1851 et 1969. Sur le plan religieux, l'endroit est desservi par la paroisse de Sainte-Marguerite-de-Lingwick, érigée canoniquement en 1908, nom que porte également le bureau de poste local depuis 1965.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Lingwick

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de canton

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Haut-Saint-François

Municipalité Lingwick (Municipalité de canton)

Code géographique de la municipalité 41085

Longitude ouest     Latitude nord 71° 20' 00" 45° 35' 00"

Coordonnées décimales -71.33334, 45.58333

Carte topographique 1/50 000 21E/11

Carte topographique 1/20 000 21E/11-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012