Retour aux résultats Version imprimable

Ripon

Origine et signification En mai 2000, la municipalité de Ripon était créée à la suite du regroupement de la municipalité du village de Ripon et de la municipalité du canton de Ripon.
La municipalité de Ripon se situe à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Papineauville, en Outaouais, et à l'ouest de Saint-André-Avellin, près d'une branche de la rivière de la Petite Nation. La municipalité de village avait été créée en 1923 et était enclavée dans la municipalité de canton qui reçoit son premier habitant dès 1846. Un bureau de poste ouvert en 1875 porte également ce nom. Ripon est une référence à la désignation du canton de Ripon. Elle est mentionnée sur la carte de Gale et Duberger en 1795, sous la graphie Rippon. Elle pourrait référer à une ville du Yorkshire, en Angleterre.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2000-05-18

Spécifique Ripon

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Papineau

Municipalité Ripon (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 80078

Latitude nord     Longitude ouest 45° 47' 00" 75° 06' 00"

Coordonnées décimales -75.1      45.78333

Carte topographique 1/50 000 31G/14

Carte topographique 1/20 000 31G/14-0102

Anciens noms

  • Ripon  (Municipalité de canton)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 3 mai 2000. En effet, à cette date, la municipalité du canton de Ripon et la municipalité du village de Ripon se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Ripon. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de canton.
    Cette localité, qui reçoit son premier habitant dès 1846, se situe à 24 km au nord-ouest de Papineauville en Outaouais et à l'ouest de Saint-André-Avellin, sur la rive droite de la rivière de la Petite Nation. Un bureau de poste ouvert en 1875 porte également ce nom. L'origine dénominative de cette municipalité, qui tire son appellation du canton proclamé en 1855, et dans lequel elle se situe, n'a pu être élucidée avec certitude à ce jour. On s'accorde généralement à voir dans le nom de cette municipalité celui d'une petite ville anglaise, célèbre pour sa cathédrale. Un monastère y a été fondé dès le milieu du VIIe siècle, vers 651, suivi dix ans plus tard par un autre monastère bénédictin établi par saint Wilfred (Wilfrid) qui devint bientôt évêque de York. Préalablement à la municipalité érigée en 1861 et qui comptait plus de 600 habitants à ce moment, « tous canadiens-français » selon Stanislas Drapeau (1863), la paroisse de Saint-Casimir-de-Ripon existait depuis 1858, même s'il faudra attendre en 1880 pour qu'elle soit érigée canoniquement. Le fait que la municipalité de Ripon a été détachée de Saint-André-Avellin explique le nom paroissial qui se veut un hommage à Adrien-Casimir Guillaume, curé de Saint-André-Avellin, qui s'intéressa de près à la fondation de la paroisse.

  • Ripon  (Municipalité de village)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 3 mai 2000. En effet, à cette date, la municipalité du village de Ripon et la municipalité du canton de Ripon se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Ripon. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de village.
    Plus récente que la municipalité de canton dont elle partage la dénomination, puisqu'elle remonte à 1923, la municipalité du village de Ripon est enclavée dans cette dernière et jouxte la municipalité de la paroisse de Saint-André-Avellin dans sa partie est.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012