Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Honoré-de-Shenley

Origine et signification La nouvelle municipalité de Saint-Honoré-de-Shenley a été créée le 19 avril 2000. Elle est issue du regroupement de la municipalité de la paroisse de Saint-Honoré et de la municipalité du canton de Shenley. Pour plus d'information, nous vous invitons à consulter les rubriques de ces anciennes municipalités.

Date d'officialisation 2000-05-18

Spécifique Saint-Honoré-de-Shenley

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauce-Sartigan

Municipalité Saint-Honoré-de-Shenley (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 29038

Latitude nord     Longitude ouest 45° 58' 00" 70° 50' 00"

Coordonnées décimales -70.83334      45.96667

Carte topographique 1/50 000 21E/15

Carte topographique 1/20 000 21E/15-0201

Anciens noms

  • Saint-Honoré  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 19 avril 2000. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Honoré et la municipalité du canton de Shenley se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Saint-Honoré-de-Shenley.

    Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de la paroisse de Saint-Honoré.

    Circonscrivant le territoire de la municipalité du canton de Shenley, implanté au cœur de celui de Saint-Honoré, cette municipalité de la Beauce se situe immédiatement à l'est de Saint-Évariste-de-Forsyth ainsi que de La Guadeloupe et à l'ouest de Saint-Martin.

    La colonisation y débute en 1854 avec l'arrivée d'une vague de pionniers venus de France, de Bellechasse et de la Rivière-du-Sud. Bientôt une paroisse est fondée sous le nom de Saint-Honoré et fera l'objet d'une érection canonique en 1873 et en 1900. En 1915, l'endroit comptait 380 familles. Territoire issu de la municipalité du canton de Shenley, l'endroit a longtemps porté le nom de Shenley et de Saint-Honoré-de-Shenley, dans ce dernier cas afin d'éviter toute ambiguïté en regard des municipalités homonymes de Saint-Honoré dans le Bas-Saint-Laurent et au Saguenay.

    Depuis 1955, la municipalité de la paroisse de Saint-Honoré, tout comme le bureau de poste ouvert en 1871, sont identifiés sous leur appellation présente. L'abbé Honoré Desruisseaux (1833-1892), vicaire à «La Beauce» (1858-1862), curé de Saint-Évariste-de-Forsyth (1865-1884) et de Saint-Bernard (1884-1892), a laissé son prénom à la paroisse dont il a été le premier desservant. L'inclusion du territoire dans les limites du canton de Shenley proclamé en 1810, justifie l'appellation primitive des lieux. D'ailleurs certains des premiers habitants de ce canton étaient originaires de cette localité du Hertfordshire en Angleterre, alors que d'autres provenaient des comtés de Lévis et de Dorchester.

    De nos jours, l'agriculture caractérise l'économie de Saint-Honoré.

  • Shenley  (Municipalité de canton)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 19 avril 2000. En effet, à cette date, la municipalité du canton de Shenley et la municipalité de la paroisse de Saint-Honoré se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Saint-Honoré-de-Shenley.

    Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité du canton de Shenley.

    Entièrement circonscrite par le territoire de Saint-Honoré, la municipalité du canton de Shenley occupe un espace de moins de 10 km², dans la partie ouest de la MRC de Beauce-Sartigan, entre Saint-Jean-de-la-Lande et Saint-Évariste-de-Forsyth. Les lacs Adolphe-Drouin et Elzéar-Parent agrémentent le paysage local.

    Avant la constitution de la municipalité du canton de Shenley en 1863, le canton de Shenley était divisé en deux parts pour les fins municipales : les Premier, Deuxième, Troisième et Quatrième Rangs relevaient de la municipalité d'Aubert-Gallion, alors que le Cinquième Rang était inclus dans le canton de Forsyth. Désigné en 1795 et proclamé en 1810, le canton de Shenley évoque une localité du Hertfordshire en Angleterre. En 1854, trois Canadiens français venus de Sainte-Hénédine, de Saint-Vallier et de la Rivière-du-Sud s'installent à l'endroit où s'élèvera ultérieurement la municipalité de canton. Ils sont suivis, en 1857, par des gens de Saint-Anselme, de Saint-Bernard, de Sainte-Marie, de Saint-Étienne-de-Lauzon et, en 1860, d'un contingent en provenance de Saint-Henri.

    Fondée en 1861, la paroisse de Saint-Honoré, ainsi dénommée en l'honneur de l'abbé Honoré Desruisseaux (1833-1892), premier prêtre à apporter le secours de la religion aux habitants à partir de 1869, sera érigée canoniquement en 1873 et en 1900. De nos jours, les gens de Shenley, qui n'établissent de distinction entre le « village » de Shenley et Saint-Honoré que pour des fins municipales, se livrent majoritairement à des activités de nature agricole. Voir : Saint-Honoré (municipalité de paroisse).

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012