Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Basile

Origine et signification La paroisse religieuse de Saint-Basile, située au cœur de la région de Portneuf, à quelques kilomètres au sud de Saint-Raymond et à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Neuville, remonte à 1840, soit 17 ans avant son érection canonique. Elle est à l'origine de la municipalité de paroisse établie en 1845, qui porte le même nom; la municipalité a été abolie en 1847 et rétablie en 1855. Le territoire municipal, caractérisé par son relief peu accidenté et ses horizons vastes, traversé par la rivière Portneuf, occupe une partie des anciennes seigneuries Jacques-Cartier, d'Auteuil et Neuville. Les pionniers, originaires des anciennes paroisses riveraines du Saint-Laurent, surtout de Cap-Santé, commencent à défricher le territoire au milieu du XIXe siècle. En 1948, la municipalité du village de Saint-Basile-Sud se détachait de la municipalité de paroisse. À noter que la version anglaise du document d'érection paru à la Gazette officielle porte la forme Saint-Basile South. La municipalité de village, d'abord constituée de deux ou trois noyaux de peuplement, doit son développement à deux éléments importants : lieu d'implantation d'une jonction ferroviaire jadis significative et établissement d'une industrie spécialisée dans la fabrication du ciment. En 2000, la municipalité de la paroisse de Saint-Basile et la municipalité du village de Saint-Basile-Sud se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Saint-Basile. Les Basilois s'adonnent aux travaux agricoles ou travaillent dans des industries spécialisées notamment dans la confection vestimentaire; plusieurs œuvrent dans la ville voisine de Saint-Raymond, réputée pour ses commerces spécialisés dans la vente d'automobiles. Le nom municipal commémore le souvenir de saint Basile le Grand (329/330-379), évêque de Césarée à compter de 370. Grand théologien grec, il combat avec acharnement l'hérésie arienne. On lui doit un recueil d'homélies et de conseils adressés aux moines de l'époque.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2000-03-29

Spécifique Saint-Basile

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Portneuf

Municipalité Saint-Basile (Ville)

Code géographique de la municipalité 34038

Latitude nord     Longitude ouest 46° 45' 00" 71° 49' 00"

Coordonnées décimales -71.81667      46.75

Carte topographique 1/50 000 21L/13

Carte topographique 1/20 000 21L/13-0101

Anciens noms

  • Saint-Basile  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 1er mars 2000. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Basile et la municipalité du village de Saint-Basile-Sud se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Saint-Basile. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de paroisse. La paroisse religieuse de Saint-Basile, située dans la région de Portneuf, à quelques kilomètres au sud de Saint-Raymond et à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Neuville, remonte à 1840, soit 17 ans avant son érection canonique. Elle est à l'origine de la municipalité de paroisse établie en 1845, qui porte le même nom - - orthographié toutefois Saint-Basile, dix ans plus tard, lors du rétablissement de la municipalité abolie en 1847 –, à l'instar de celui du bureau de poste créé en 1852, Saint-Bazile, devenu Saint-Bazile-de-Portneuf en 1876. Le territoire municipal, dont Saint-Basile-Sud a été détachée en 1948, traversé par la rivière Portneuf, occupe une partie des anciennes seigneuries Jacques-Cartier, d'Auteuil et Neuville. Les Basilois s'adonnent en majorité aux travaux agricoles, plusieurs œuvrant dans la ville voisine de Saint-Raymond, réputée pour ses commerces spécialisés dans la vente d'automobiles ou encore à Saint-Basile même. Le nom municipal commémore le souvenir de saint Basile le Grand (329/330-379), évêque de Césarée à compter de 370. Grand théologien grec, il combat avec acharnement l'hérésie arienne. On lui doit un recueil d'homélies et de conseils adressés aux moines de l'époque.

  • Saint-Basile-Sud  (Municipalité de village)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 1er mars 2000. En effet, à cette date, la municipalité du village de Saint-Basile-Sud et la municipalité de la paroisse de Saint-Basile se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Saint-Basile. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de village. Le territoire actuel de Saint-Basile-Sud, tout comme celui de la municipalité mère de Saint-Basile, issu de la concession, au milieu du XVIIIe siècle, des seigneuries Jacques-Cartier et d'Auteuil, se caractérise par sa position centrale au sein de la région de Portneuf, son relief peu accidenté et ses horizons vastes. Les pionniers, originaires des anciennes paroisses riveraines du Saint-Laurent, surtout de Cap-Santé, commencent à défricher le territoire au milieu du XIXe siècle. La localité, d'abord constituée de deux ou trois noyaux de peuplement, doit son développement à deux éléments importants : lieu d'implantation d'une jonction ferroviaire jadis significative et établissement d'une industrie spécialisée dans la fabrication du ciment. La vocation agricole passée de l'endroit a fait place à des industries spécialisées notamment dans la confection vestimentaire qui assurent, de manière complémentaire, la prospérité des Basiliens. Issue de la municipalité de la paroisse de Saint-Basile, au sud de laquelle elle a été implantée, comme le souligne sa dénomination, Saint-Basile-Sud remonte à 1948. À noter que la version anglaise du document d'érection paru à la Gazette officielle porte la forme Saint Basile South. Le nom du bureau de poste, Saint-Basile-de-Portneuf, souligne la présence de la rivière Portneuf qui arrose le territoire de même que l'appartenance des lieux à la région portneuvoise.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012