Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Flavien

Origine et signification On retrouve la municipalité de Saint-Flavien à une quinzaine de kilomètres à l'est de Saint-Janvier-de-Joly et à 5 km au sud de Laurier-Station, dans la région de Lotbinière. Considérée comme l'une des plus anciennes paroisses de Lotbinière, Saint-Flavien, peuplée à partir de 1800, était détachée de Sainte-Croix et de Saint-Antoine-de-Tilly à l'occasion de son érection canonique en 1834. Une chapelle était érigée en 1849. Elle transmettait, en partie, son nom à la municipalité de la paroisse de Saint-Flavien-de-Sainte-Croix créée en 1845 et qui allait devenir partie de la municipalité de comté en 1847. La municipalité de paroisse de Saint-Flavien verra le jour en 1855 et comptait quelque 800 habitants en 1856. Les paroisses et municipalités de Notre-Dame-du-Sacré-Cœur-d'Issoudun (1903), Saint-Octave-de-Dosquet (1912), la municipalité du village de Saint-Flavien (1912), Saint-Janvier-de-Joly (1928) et Laurier-Station (1951) ont été formées totalement ou en partie de démembrements successifs du territoire paroissial et municipal primitif. En 1999, la municipalité de la paroisse de Saint-Flavien et la municipalité du village de Saint-Flavien se regroupaient pour former la nouvelle municipalité de Saint-Flavien. La dénomination retenue honore la mémoire de monseigneur Pierre-Flavien Turgeon (1787-1867), quatorzième évêque de Québec (1850-1867), qui prit une part active à la fondation de l'Université Laval en 1852; il était coadjuteur de monseigneur Signay lors de l'érection de la paroisse. Quant à l'élément Sainte-Croix qui figurait dans le nom primitif, il souligne que la paroisse occupait la partie sud de la seigneurie de Sainte-Croix, concédée aux Ursulines par la Compagnie des Cent-Associés en 1637, « au lieu dit Platon Sainte-Croix ». Saint-Flavien demeure une localité largement rurale et agricole. Un nombre croissant de gens travaillent dans les métiers de la construction, le commerce et les services. Plusieurs œuvrent dans les industries de la région (meubles, portes et fenêtres, menuiserie spécialisée). L'usage a retenu l'appellation collective Flaviénois pour identifier les citoyens de la municipalité de paroisse et celle de Saint-Flaviennois pour désigner ceux de la municipalité de village.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2000-03-29

Spécifique Saint-Flavien

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Lotbinière

Municipalité Saint-Flavien (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 33052

Latitude nord     Longitude ouest 46° 31' 00" 71° 36' 00"

Coordonnées décimales -71.6      46.51667

Carte topographique 1/50 000 21L/12

Carte topographique 1/20 000 21L/12-0102

Anciens noms

  • Saint-Flavien  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 29 décembre 1999. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Flavien et la municipalité du village de Saint-Flavien se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Saint-Flavien. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de paroisse. On retrouve la municipalité de la paroisse de Saint-Flavien à une quinzaine de kilomètres à l'est de Saint-Janvier-de-Joly et à 5 km au sud de Laurier-Station, laquelle a été constituée par détachement de Saint-Flavien. Immédiatement à l'est, se situe Saint-Agapit, dans la région de Lotbinière. Considérée comme l'une des plus anciennes paroisses de Lotbinière, Saint-Flavien, peuplée à partir de 1800, était détachée de Sainte-Croix et de Saint-Antoine-de-Tilly à l'occasion de son érection canonique en 1834. Une chapelle était érigée en 1849. Elle transmettait, en partie, son nom à la municipalité de la paroisse de Saint-Flavien-de-Sainte-Croix créée en 1845 et qui allait devenir partie de la municipalité de comté en 1847. La municipalité de paroisse avec son nom actuel verra le jour en 1855 et comptait quelque 800 habitants en 1856. La dénomination retenue honore la mémoire de monseigneur Pierre-Flavien Turgeon (1787-1867), quatorzième évêque de Québec (1850-1867), qui prit une part active à la fondation de l'Université Laval en 1852; il était coadjuteur de monseigneur Signay lors de l'érection de la paroisse. Quant à l'élément Sainte-Croix qui figurait dans le nom primitif, il souligne que la paroisse occupait la partie sud de la seigneurie de Sainte-Croix, concédée aux Ursulines par la Compagnie des Cent-Associés en 1637, « au lieu dit Platon Sainte-Croix ». Saint-Flavien demeure encore une localité largement rurale et agricole. Un nombre croissant de gens travaillent dans les métiers de la construction, le commerce et les services. Plusieurs œuvrent dans les industries de la région (meubles, portes et fenêtres, menuiserie spécialisée). Les paroisses et municipalités de Notre-Dame-du-Sacré-Cœur-d'Issoudun (1903), Saint-Octave-de-Dosquet (1912), la municipalité du village de Saint-Flavien (1912), Saint-Janvier-de-Joly (1928) et Laurier-Station (1951) ont été formées totalement ou en partie de démembrements successifs du territoire paroissial et municipal primitif. L'usage a retenu l'appellation collective Flaviénois pour identifier les citoyens de cette municipalité.

  • Saint-Flavien  (Municipalité de village)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 29 décembre 1999. En effet, à cette date, la municipalité du village de Saint-Flavien et la municipalité de la paroisse de Saint-Flavien se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité de Saint-Flavien. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de village. Territoire tout en longueur presque entièrement enclavé dans celui de la municipalité de paroisse mère dont il a été détaché en 1912, Saint-Flavien se situe à peu de distance de Laurier-Station, plus au nord. On y trouve l'église, l'école, les services et quelques commerces. À noter que l'habitat est presque continu entre Saint-Flavien et Laurier-Station. Bien qu'ils partagent une origine territoriale dénominative identique à celle de la municipalité de paroisse, les citoyens ont adopté, en 1986, le gentilé Saint-Flaviennois qui les singularise en regard des Flaviénois.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012