Retour aux résultats Version imprimable

Lac Le Moyne
Mistamiskumi (Lac)  - Variante traditionnelle autochtone
Tasirlaq (Lac)  - Variante traditionnelle autochtone
Upitawakw (Lac)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Charles Le Moyne (Dieppe, France, 1626 ‑ Montréal, 1685), futur seigneur de Longueuil et de Châteauguay, arrive au Canada en 1641. Il se marie treize ans plus tard à Catherine Primeau dit Thierry. Pierre Le Moyne d'Iberville (1661-1706), est le plus illustre homme de guerre de la Nouvelle-France et Charles Le Moyne de Longueuil (1656-1729), le seul Canadien d'origine créé baron sous le Régime français. Vers la fin des années 1940, afin de souligner le rôle joué par les membres de cette famille dans l'histoire canadienne des XVIIe et XVIIIe siècles, on a donné leur nom à un important plan d'eau du Nord-du-Québec. D'une superficie de 233 km², long de 64 km et large de 8 km, il se situe dans une région assez marécageuse, à plus de 150 km au sud de la baie d'Ungava. Ses eaux se déversent dans le lac Hérodier, puis par le ruisseau Highfall atteignent la rivière Koksoak, à quelques kilomètres en amont de Kuujjuaq. Le lac Le Moyne était appelé Erlandson Lake depuis le XIXe siècle. John McClean, de la Compagnie de la Baie d'Hudson, écrit le 11 janvier 1838 qu'il l'a ainsi baptisé pour rendre hommage au Danois Erland Erlandson (vers 1790-1875), employé de la compagnie depuis 1814, mais surtout premier Européen à traverser, au printemps de 1834, le territoire sauvage et inhospitalier séparant le détroit d'Hudson de la côte atlantique. Quatre ans plus tôt, Erlandson accompagnait, à titre de commandant en second, l'expédition de Nicol Finlayson dans l'Ungava et participait à la construction de Fort Chimo (aujourd'hui Kuujjuaq), à plus de 40 km au sud de l'embouchure de la rivière Koksoak. On désigne aussi ce lac par Tasirlaq ou Tasirlak, mot inuit signifiant le grand lac, ou par les noms naskapis Mistamiskumi, grosse glace et Upitawakw, sablonneux. Sa longueur lui a également valu l'appellation de Lac Long.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Le Moyne

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Rivière-Koksoak (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 99902

Latitude nord     Longitude ouest 57° 04' 15" 68° 24' 10"

Coordonnées décimales -68.40278      57.07083

Carte topographique 1/50 000 24F/01

Carte topographique 1/20 000 24F/01-0101

Variantes traditionnelles autochtone

  • Mistamiskumi (Lac)

    Mistamiskumi est un nom que les Naskapis utilisent pour parler du lac Le Moyne. Il signifie « grosse glace ». Voir aussi Upitawakw.

  • Tasirlaq (Lac)

    Tasirlaq, ou Tasirlak, est le nom que les Inuits utilisent pour parler du lac Le Moyne. Il signifie « très grand lac ».

  • Upitawakw (Lac)

    Upitawakw est un nom que les Naskapis utilisent pour parler du lac Le Moyne. Il signifie « sablonneux... ». Voir aussi Mistamiskumi.

Ancien nom

  • Lac Erlandson

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012