Retour aux résultats Version imprimable

La Tabatière
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Cette localité de la Basse-Côte-Nord est située à 560 km à l'est de Sept-Îles. Blottie dans la baie de La Tabatière, elle constitue avec Mutton Bay l'un des deux noyaux agglomérés de la nouvelle municipalité de Gros-Mécatina, créée en 1994 à partir du détachement d'une partie de territoire de la municialité de Côte-Nord-du-Golfe-Saint-Laurent. On y trouve une usine de transformation du poisson et des réservoirs pour l'approvisionnement des bateaux qui desservent cette partie de la région. La Tabatière est un établissement fréquenté depuis longtemps par des pêcheurs et des commerçants notamment. L'Écossais Samuel Robertson s'y installe vers 1820 et fonde un établissement permanent que ses descendants occupent encore de nos jours. Des Jersiais sont venus se joindre aux Robertson vers 1855; à l'époque on s'intéressait en particulier à la pêche à la morue et au loup marin. Pendant une partie du XIXe siècle, cet endroit a aussi été connu sous le nom de Spark Point, expression anglaise qui se traduit par pointe de l'étincelle. C'est toutefois le toponyme La Tabatière qui s'est imposée : on a ouvert une mission catholique, Saint-Joseph-de-la-Tabatière, en 1885, et le bureau de poste de La Tabatière a commencé ses activités en 1907. Dans l'usage, on abrège souvent ce nom en Tabatière. L'origine de cette appellation n'est pas la perte d'une blague à tabac par un missionnaire comme le racontent certains. Il s'agit plutôt de la corruption d'un mot amérindien tabaquen, devenu tapatienne, puis tabatière. D'ailleurs, dans l'usage ancien la paroisse était fréquemment dénommée Saint-Joseph-de-Tabaquen, notamment dans la correspondance des missionnaires. Le sens de ce nom serait sorcier. Toutefois, le mot tapakueu, proche phonétiquement de tabaquen, signifie il lui passe un collet sur la tête. Un ecclésiastique en visite à la mission, en 1887, a écrit que les groupes amérindiens venus séjourner à cet endroit pour commercer avec les Blancs avaient coutume de consulter un sorcier-jongleur avant de quitter ce lieu pour leurs campements au fond des bois. Il leur donnait des indications quant aux augures pour leur voyage de retour. On trouve aussi une anse de Tabatière près de l'embouchure de la rivière Saint-Jean, dans le Saguenay; on peut faire remonter son usage cartographique à 1883.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique La Tabatière

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Village

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Golfe-du-Saint-Laurent

Municipalité Gros-Mécatina (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 98014

Longitude ouest     Latitude nord 58° 57' 38" 50° 49' 45"

Coordonnées décimales -58.96056, 50.82917

Carte topographique 1/50 000 12J/15

Carte topographique 1/20 000 12J/15-0101

Ancien nom

  • Tabatière  (Village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012