Retour aux résultats Version imprimable

Upton
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification La nouvelle municipalité d'Upton a été créée le 25 février 1998. Elle est issue du regroupement de la municipalité du village d'Upton et de la municipalité de la paroisse de Saint-Éphrem-d'Upton. L'origine dénominative de cette municipalité de la Montérégie, implantée à 15 km à l'ouest d'Acton Vale, entre Saint-Théodore-d'Acton et Saint-Liboire et traversée par la rivière Noire, demeure incertaine en partie. Son nom, « Upton », rappellerait une ville du comté de Chester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, le même qui avait été retenu pour identifier le canton, proclamé en 1800, dans les limites duquel la municipalité demeure enclose. Détachée des paroisses de Saint-Dominique et de Sainte-Hélène-de-Bagot, celle de Saint-Éphrem-d'Upton, érigée canoniquement en 1854, fournira son appellation à la municipalité établie officiellement en 1855, ainsi qu'au bureau de poste ouvert dès 1858. Le peuplement du canton a été assuré par des Canadiens français qui, en 1851, comptaient pour 94% de la population totale. La municipalité du village avait été reconnue le 1er janvier 1878. On estime généralement que l'hagionyme « Saint-Éphrem-d'Upton » provenait du prénom d'un pionnier. Quoi qu'il en soit, ce nom évoquerait saint Éphrem (306-373), qui a vécu en Mésopotamie. Ordonné diacre, il vécut en ermite et composa certaines œuvres qui en firent le plus important écrivain de cette partie de l'empire romain de cette époque.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1998-04-17

Spécifique Upton

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Acton

Municipalité Upton (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 48038

Longitude ouest     Latitude nord 72° 41' 00" 45° 39' 00"

Coordonnées décimales -72.68333, 45.65

Carte topographique 1/50 000 31H/10

Carte topographique 1/20 000 31H/10-0102

Anciens noms

  • Saint-Éphrem-d'Upton  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 25 février 1998. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-Éphrem-d'Upton et la municipalité du village d'Upton se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité d'Upton. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de la paroisse de Saint-Éphrem-d'Upton. L'origine dénominative de cette municipalité de paroisse de la Montérégie, implantée à 15 km à l'ouest d'Acton Vale, entre Saint-Théodore-d'Acton et Saint-Liboire et traversée par la rivière Noire, demeure incertaine en partie. On estime généralement que l'hagionyme proviendrait du prénom d'un pionnier. Quoi qu'il en soit, ce nom évoque saint Éphrem (306-373), qui a vécu en Mésopotamie. Ordonné diacre, il vivra en ermite et composera certaines œuvres qui en font le plus important écrivain de cette partie de l'empire romain de cette époque. Par ailleurs, le constituant « Upton », dont on a tiré la dénomination collective des citoyens, les Uptonais, peut provenir du nom d'une ville du comté de Chester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, retenu pour identifier le canton proclamé en 1800, dans les limites duquel la municipalité demeure enclose. Détachée des paroisses de Saint-Dominique et de Sainte-Hélène-de-Bagot, celle de Saint-Éphrem-d'Upton, érigée canoniquement en 1854, fournira son appellation à la municipalité établie officiellement en 1855, ainsi qu'au bureau de poste ouvert dès 1858. Le peuplement du canton dont la municipalité occupe les rangs XIV à XXI, a été assuré par des Canadiens français qui, en 1851, comptaient pour 94 % de la population totale. Voir : Upton (canton).

  • Upton  (Municipalité de village)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 25 février 1998. En effet, à cette date, la municipalité du village d'Upton et la municipalité de la paroisse de Saint-Éphrem-d'Upton se regroupaient pour constituer la nouvelle municipalité d'Upton. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité du village d'Upton. On retrouve cette municipalité sur les berges de la rivière Noire, à une vingtaine de kilomètres à l'est de Saint-Hyacinthe et à 10 km à l'ouest d'Acton Vale en Montérégie. Saint-Éphrem-d'Upton circonscrit le territoire, sauf à l'ouest. L'endroit, jadis connu comme la paroisse de Soraba (!), étrange dénomination du bureau de poste, étendue à la paroisse, entre 1852 et 1858, tire son appellation du canton à l'intérieur des limites duquel il se situe. Proclamé en 1800, il rappellerait une ville du comté anglais de Chester, située entre Gloucester et Worcester. Érigée canoniquement en 1854, la paroisse de Saint-Éphrem-d'Upton a vu son territoire taillé à même ceux de Saint-Dominique et de Saint-Hélène-de-Bagot. Le 1er janvier 1878, la municipalité du village d'Upton était officiellement reconnue. Cependant, vers 1850, la construction d'un moulin à farine avait déjà permis la structuration d'un village. Un second noyau se formera par l'agglutination des constructions autour de la voie ferrée du Grand Tronc. On ne saurait passer sous silence la création, en 1941, d'une école ménagère pratique qui reçut jusqu'en 1956 pas moins de 2 500 jeunes filles venues chercher une solide formation en milieu uptonais.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012