Retour aux résultats Version imprimable

L'Anse-à-Beaufils

Origine et signification Le hameau gaspésien de L'Anse-à-Beaufils, dont le nom se prononce [bôfi] localement, s'est implanté autour d'un havre de pêche, à 10 km au sud-ouest de Percé. À l'extérieur du havre, c'est la grande anse donnant sur le golfe du Saint-Laurent qui porte le nom « Anse à Beaufils ». Longtemps, les pêcheurs de Percé, incapables de rentrer chez eux par mauvais temps, trouvaient refuge dans ce petit port protégé. Au XIXe siècle, les établissements commerciaux des Gruchy et Boudreau, de même que ceux de la compagnie Robin, viennent animer la petite anse. À partir de 1898, les embarcations accèdent au bassin par un chenal dragué dont la profondeur actuelle est de 3 m. L'origine de ce toponyme demeure incertaine. Un dénommé Beaufils, jeune noble français en exil, aurait, le premier – probablement au XVIIIe siècle – défriché les abords de l'anse. Dans son Journal qui relate deux voyages apostoliques dans le golfe du Saint-Laurent, faits en 1811 et en 1812, monseigneur Joseph-Octave Plessis (1763-1825) note que l'« on aperçoit l'anse-à-Beaufils où demeurent six ou sept familles ». La carte de 1832 de l'hydrographe Henry Wolsey Bayfield indique « Beaufils Bay »; celles de Russell, en 1847 et en 1861, portent respectivement les inscriptions « L'Anse au Beaufils » et « Anse à Beaufils ». On relève également l'appellation « Bonfils » sur quelques anciens documents, ce qui peut évoquer la « mémoire d'un capitaine de navire, La Marie-Joseph, Pierre Bonfils, » engagé pour le Canada en 1723. Il n'est pas impossible, non plus, qu'il s'agisse de beau-fils, expression masculine de belle-fille, brue, ou du patronyme Beaufils très répandu en France. Le Registre de Ristigouche : 1759-1795. Baie des Chaleurs et Acadie (1984) mentionne l'acte de mariage d'« Aubin Bon fils de Jean Bon et de Louise Chicoine... avec Elizabeth Cannors », le 24 août 1793. Ce patronyme pourrait-il être à l'origine du nom de l'endroit? Il est à noter que l'approbation du toponyme « L'Anse-à-Beaufils » constitue la première décision de la Commission de géographie, l'actuelle Commission de toponymie, le 5 décembre 1912.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
ROY, Carmen, Littérature orale en Gaspésie, 2e éd. revue et augmentée,
Montréal, Leméac, c1981, 444 p.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique L'Anse-à-Beaufils

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Hameau

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Rocher-Percé

Municipalité Percé (Ville)

Code géographique de la municipalité 02005

Latitude nord     Longitude ouest 48° 28' 29" 64° 18' 33"

Coordonnées décimales -64.30917      48.47472

Carte topographique 1/50 000 22A/08

Carte topographique 1/20 000 22A/08-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012