Retour aux résultats Version imprimable

Lac-Frontière

Origine et signification Au milieu du XIXe siècle, la nécessité de délimiter la frontière entre le Québec et les États-Unis (Maine) a donné naissance à ce village. En effet, il a été le site du quartier général britannique responsable, pour le compte de la Grande-Bretagne, du tracé de la frontière canado-étatsunienne entre les bassins versants des fleuves Saint-Laurent et Saint-Jean, de 1842 à 1849.

Par suite du traité d'Ashburton ou de Washington (1842), les États-Unis, représentés par le secrétaire d'État Daniel Webster (1782-1852) et l'Angleterre, par Alexander Baring, lord Ashburton (1774-1848), réussirent à procéder à la démarcation finale de la frontière en 1847.

Or, le lac des Anglais, sur les bords duquel une municipalité devait être érigée ultérieurement, à 45 km au sud-est de Montmagny, a par la suite été identifié sous l'appellation de Lac de la Frontière, puis de Lac Frontière, probablement sous l'influence de la syntaxe anglaise. Cependant, à l'origine, il était connu sous la dénomination anglaise d'English Lake, ainsi nommé populairement par les gens de Bellechasse et de Montmagny parce que l'on y retrouvait de nombreux anglophones.

Avant d'être baptisée Lac-Frontière en 1931, nom que portait déjà un bureau de poste en 1912 et forme souche du gentilé Frontiérois, la localité avait porté, à compter de 1916, le nom de municipalité du canton de Talon-Partie-Sud-Est en raison de sa position géographique dans les limites du canton qui porte le nom de Jean Talon (1626-1694), intendant de la Nouvelle-France de 1665 à 1668, puis de 1670 à 1672.

L'agglomération s'est d'abord formée autour de la station de chemin de fer du Quebec Central (1915), baptisée Lac-Frontière, laquelle constituait le terme d'un embranchement du circuit principal Québec-Lévis-Sherbrooke via Vallée-Jonction et Saint-Georges, situé à environ 10 km de Sainte-Lucie-de-Beauregard.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Lac-Frontière

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Montmagny

Municipalité Lac-Frontière (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 18010

Latitude nord     Longitude ouest 46° 42' 00" 70° 00' 00"

Coordonnées décimales -70      46.7

Carte topographique 1/50 000 21L/09

Carte topographique 1/20 000 21L/09-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012