Retour aux résultats Version imprimable







Rue J.-Omer-Marchand


Origine et signification Au tournant du siècle, Jean-Omer Marchand (1872-1936) rafraîchit le milieu architectural traditionnel montréalais en proposant de nouveaux modèles retenus de son passage à l'école des Beaux-Arts de Paris. Il réalisa l'église Sainte-Cunégonde (1904-1906), puis participa à la construction de la prison de Bordeaux (1905-1912). Avec son associé Samuel Stevens Haskell, il conçut l'annexe de l'hôtel de ville de Montréal (aujourd'hui cour municipale). Enfin, de sa production plus tardive, on peut apprécier son bâtiment pour le Bain généreux et l'actuelle École nationale de théâtre. La dénomination des rues Henri-M.Perrault, J.-Omer-Marchand, Eugène-Payette et Alexander-C.-Hutchison souligne la contribution de ces architectes à l'occasion du 100e anniversaire en 1990 de la fondation de l'Ordre des architectes, dont J.-Omer Marchand occupa la présidence en 1927. Date de désignation : 17 avril 1991.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1996-12-13

Spécifique J.-Omer-Marchand

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue J.-Omer-Marchand

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue J.-Omer-Marchand

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012