Retour aux résultats Version imprimable

Bonaventure
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Bonaventure existe dans la toponymie québécoise depuis les tout débuts de la Nouvelle-France. C'est à l'île située devant Percé que l'appellation fut d'abord attribuée avec la graphie «bonne aventure», sous laquelle elle était connue des découvreurs, avant d'être transférée à la municipalité de Saint-Bonaventure-de-Hamilton en 1884, nom réduit à Bonaventure en 1955. Par ailleurs, la mission de Saint-Bonaventure existait depuis 1764. Plusieurs hypothèses ont été avancées quant à l'origine du nom de l'île repris par cette ville établie à mi-chemin entre Gaspé et Matapédia et qui donne sur la baie des Chaleurs, face aux côtes néo-brunswickoises. D'abord on estime que la dénomination voulait marquer la fin heureuse de la traversée des bateaux en provenance des Vieux Pays. Pour certains, on désirait rappeler le souvenir du Trifluvien Simon-Pierre Denys de Bonaventure (1659-1711), officier de marine et gouverneur français de l'île Saint-Jean (Île-du-Prince-Édouard); pour d'autres, c'est le père Bonaventure Carpentier, récollet, ancien missionnaire de l'Acadie à Miramichi, venu rejoindre ses chers fidèles à Bonaventure (1764-1766), qu'il faut évoquer. Mais la rivière, sur chacun des côtés de laquelle une concession était accordée en 1697 à Charles-Henry de La Croix, capitaine de compagnie en 1695, portait déjà le nom de Bonaventure! Enfin, il s'agirait du nom d'un navire, le Bonaventure, appartenant au sieur de La Court de Pré-Ravillon et de Granpré venu dans le golfe du Saint-Laurent en 1591, d'abord attribué à la rivière qui traverse le territoire, près du village. Aucune hypothèse ne s'impose de manière définitive, mais la plus plausible voudrait qu'on ait voulu marquer la qualité exceptionnelle de la pêche effectuée près de cette île, bonne aventure ayant le sens de bonne chance au XVIe siècle. Les Bonaventuriens ont pour ancêtres une douzaine de familles d'exilés acadiens arrivés en 1760, en provenance de Beaubassin, ce qui a suscité le blason Cayens, parfois attribué. En outre, la présence d'oiseaux spécifiques a valu aux habitants d'être blasonnés Margaulx ou Margos de Bonaventure. Le 3 mai 1997, le statut juridique passait de celui de municipalité à celui de ville.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
Dictionnaire Biographique du Canada.

Date d'officialisation 1997-06-13

Spécifique Bonaventure

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) Bonaventure

Municipalité Bonaventure (Ville)

Code géographique de la municipalité 05045

Longitude ouest     Latitude nord 65° 29' 00" 48° 03' 00"

Coordonnées décimales -65.48333, 48.05

Carte topographique 1/50 000 22A/03

Carte topographique 1/20 000 22A/03-0101

Ancien nom

  • Bonaventure  (Municipalité)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012