Retour aux résultats Version imprimable

Chénéville

Origine et signification Le 21 août 1996, la municipalité du village de Chénéville et la municipalité de Vinoy unissaient leur destinée pour former la nouvelle municipalité de Chénéville. Située à une trentaine de kilomètres au nord de Montebello, celle-ci s'étend entre Lac-Simon, à l'ouest, puis Namur et Saint-Émile-de-Suffolk, à l'est. L'ancienne municipalité du village de Chénéville avait été érigée pour la première fois en 1880 comme municipalité de la partie sud-est du canton de Hartwell et était connue, vers 1885, sous le nom de Hartwell également porté par le bureau de poste de 1876 à 1884, alors qu'il prit celui de Chénéville. C'est en 1903 qu'elle a reçu cette dénomination en se séparant de la municipalité des cantons unis de Hartwell-et-Preston pour former la municipalité du village de Chénéville, à la suite d'une requête de 55 citoyens présentée au lieutenant-gouverneur. Jadis, on avait identifié indifféremment le bureau de poste (1864, 1869-1875) sous les appellations de Sévigné, Sévignie et Sevigné peut-être en souvenir de la fameuse femme de lettres française du XVIIe siècle, la marquise de Sévigné (1626-1696). Il se pourrait qu'il s'agisse de l'évocation d'un neveu d'Hercule Chéné né vers 1864, année de l'ouverture du bureau de poste. Certains de ses frères orthographiaient leur nom Chénier, d'autres Chené, avec un seul accent, mais lui-même l'écrivait Chéné avec deux accents. Contrairement à l'affirmation de certains auteurs, cette famille n'était pas apparentée avec des Patriotes de Saint-Eustache répondant au nom de Chénier. Le canton de Suffolk, dont l'appellation est tirée de celle d'un lieu d'Angleterre, a fait l'objet d'une proclamation en 1874 et une partie de sa superficie était érigée, en 1920, en municipalité de canton sous le nom de Suffolk-Partie-Ouest. En 1923, cette appellation cédait la place à celle de Vinoy, qui identifiait déjà le bureau de poste depuis 1871. Orthographié Vinoit, sur un document cartographique de 1919, ce nom, dont on a tiré le gentilé Vinoyen, honore fort probablement la mémoire du général français Joseph Vinoy (1800-1880). Il s'est d'abord illustré dans la Légion étrangère (Malakoff, 1855, et Magenta, 1859), avant de se retirer de la vie militaire et de devenir sénateur en 1865. En 1870, il reprend du service et, l'année suivante, pendant la Commune, – moment de l'adoption du nom du bureau de poste (1871-1885) – il devient responsable de la défense de la Ville lumière, avec le titre de gouverneur de Paris. En mars 1871, une partie des troupes se révolta et passa à la Garde nationale, après l'échec de Montmartre. Vinoy a signé la capitulation de 1871. Comme les journaux d'ici ont largement fait état des événements qui ont entouré la Commune, le choix du patronyme de ce militaire paraît très plausible. Chénéville a suscité Chénévillois, nom collectif des citoyens.

Source :
http://http://www.ville.cheneville.qc.ca/patrimoine.html.

Date d'officialisation 1996-10-10

Spécifique Chénéville

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Papineau

Municipalité Chénéville (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 80103

Latitude nord     Longitude ouest 45° 53' 00" 75° 03' 00"

Coordonnées décimales -75.05      45.88333

Carte topographique 1/50 000 31G/14

Carte topographique 1/20 000 31G/14-0202

Anciens noms

  • Chénéville  (Municipalité de village)

  • Vinoy  (Municipalité)

    Vinoy est le nom d'une ancienne municipalité fusionnée à Chénéville en 1996; elle avait été créée en 1920 et avait pris le nom de « Vinoy » en 1923.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012