Retour aux résultats Version imprimable

Pont-Rouge
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification On peut avancer que le territoire pont-rougeois a reçu ses premiers habitants vers 1740. Pont-Rouge est située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Saint-Raymond, dans la région de Portneuf. Les débuts de la colonisation remontent, à cet endroit, à 1769, suivant Hormisdas Magnan, avec la fondation de la paroisse de Sainte-Jeanne-de-Neuville, dont l'érection canonique ne s'effectuera qu'en 1867, année centenaire de la canonisation de la sainte. Toutefois, cette date de 1769 paraît sujette à caution, car la paroisse ne figure ni dans la liste des paroisses de 1784 (monseigneur Briand), ni dans celle dressée sous lord Dorchester en 1790. Stanislas Drapeau, en 1863, n'en souffle pas un mot! Le nom paroissial passera à la municipalité de paroisse créée en 1868, lequel sera modifié en Sainte-Jeanne-de-Pont-Rouge en 1957 et à la municipalité de village érigée en 1911, qui allait devenir Pont-Rouge en 1918. Le 3 janvier 1996, les deux municipalités de Sainte-Jeanne-de-Pont-Rouge et du village de Pont-Rouge étaient à nouveau regroupées. On avait retenu, à l'époque, le nom de sainte Jeanne de Chantal (1572-1641) parce que celle-ci est considérée comme la fille spirituelle de saint François de Sales. Comme la paroisse a été détachée de Saint-François- de-Sales-de-la-Pointe-aux-Trembles, entre autres, l'adoption de cette appellation paraissait naturelle. Jeanne-Françoise Frémiot ou Frémyot épouse, en 1592, le baron de Chantal, Christophe de Rabutin. À la mort de son mari (1601), elle se rend à Dijon et y rencontre saint François de Sales qui établira, en 1604, la Visitation Sainte-Marie, congrégation dont les membres portent le nom de Visitandines, alliant la vie contemplative et le service des pauvres et des malades. En 1619, l'ordre devient cloîtré et Jeanne est élue supérieure de la maison d'Orléans en 1626, poste qu'elle refuse pour demeurer à Annecy. La proximité temporelle de sa canonisation survenue en 1767, et de l'établissement de la paroisse, en 1769, a également pu influer sur le choix dénominatif. Pour ce qui est de Neuville, qui figure dans le nom primitif, il rappelle l'appartenance du territoire à l'ancienne seigneurie de Neuville établie en 1653. Quant au nom actuel, qui identifie le bureau de poste instauré en 1868 et la gare du Canadien Pacifique en 1876, il paraît être attesté pour la première fois dans une lettre de monseigneur Charles-François Baillargeon, administrateur du diocèse de Québec, au curé de Cap-Santé, le 22 août 1867, quelque temps seulement après la fondation de la paroisse. Déjà à cette époque ancienne, les gens de Saint-Raymond, Portneuf, Saint-Basile, Cap- Santé, Grondines, Deschambault passaient par le pont enjambant la Jacques- Cartier au centre de la localité de Pont-Rouge et disaient couramment, «on passe par le pont Rouge». Le nom de cet ouvrage, construit en 1822, lui vient du fait qu'il était complètement peint en rouge en 1838. À noter qu'un autre pont jeté sur la Jacques-Cartier en 1804, le pont Royal, appelé quelques années plus tard le pont Déry, deviendra le premier pont à péage au Québec. En fait, les gens de Cap-Santé et des environs ont contribué à la construction du pont Rouge pour ne plus avoir à payer!

Date d'officialisation 1996-01-29

Spécifique Pont-Rouge

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Portneuf

Municipalité Pont-Rouge (Ville)

Code géographique de la municipalité 34017

Longitude ouest     Latitude nord 71° 42' 00" 46° 45' 00"

Coordonnées décimales -71.7, 46.75

Carte topographique 1/50 000 21L/13

Carte topographique 1/20 000 21L/13-0102

Anciens noms

  • Pont-Rouge  (Municipalité de village)

  • Sainte-Jeanne-de-Pont-Rouge  (Municipalité)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012