Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Germain-de-Grantham
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Juste à l'ouest de Drummondville, entre Wickham, au sud, et Saint-Eugène, à l'ouest, dans la région de la Mauricie Bois-Francs, on retrouve la municipalité de Saint-Germain-de- Grantham. Elle tire sa dénomination de la paroisse homonyme de Saint-Germain- de-Grantham érigée tant canoniquement que civilement en 1856. Tour à tour, seront formées par détachement de la paroisse celle de Saint-Eugène-de- Grantham (1879) de même que les municipalités des paroisses de Saint-Nazaire- d'Acton (1894), de Saint-Edmond-de-Grantham (1918) et du village de Saint- Germain-de-Grantham (1946). Cette dernière lui sera à nouveau rattachée le 22 février 1995. Adoptant la forme abrégée Saint-Germain lors de sa création en 1858, la municipalité devait recevoir son nom actuel en 1871, à l'instar du bureau de poste établi sous cette appellation en 1867. On a voulu honorer la mémoire de l'un des premiers colons du canton de Grantham en 1823, Germain Sylvestre. Son saint patron est probablement un évêque de Paris du VIe siècle, l'un des fondateurs de l'église Saint-Vincent devenue par la suite Saint- Germain-des-Prés. Sa fête liturgique est célébrée le 28 mai. Les pionniers avaient quitté leur paroisse de Nicolet, Yamachiche et Saint-Grégoire pour tenter leur chance sur les belles terres de ce coin de pays. Le canton de Grantham, signalé sur la carte de Gale et Duberger (1795) et officiellement proclamé en 1800, évoque notamment une agglomération du Lincolnshire anglais. Étant donné que son premier concessionnaire fut William Grant et associés en 1800, lequel parlait couramment français et était arrivé à Québec à l'automne de 1759, il demeure possible que la désignation cantonale entretienne quelque lien avec ce personnage. Il se fit notamment élire député dès 1792 et joua un rôle politique fort important à l'époque. Jadis, l'endroit portait le nom de Headville, en l'honneur du gouverneur du Canada-Uni de 1854 à 1861, sir Edmund Walker Head (1805-1868). Située à un carrefour routier important, sur la route qui relie Québec, Drummondville et Montréal, Saint-Germain-de-Grantham a précisé sa vocation commerciale grâce au voisinage de l'autoroute Jean-Lesage. D'ailleurs, en 1863, Stanislas Drapeau signalait déjà l'importance des «divers chemins qui se croisent dans les deux paroisses renfermées dans le canton Grantham...». À cette époque, ce lieu est déjà presque une paroisse et compte près de 1 600 habitants. Les citoyens de Saint-Germain-de-Grantham ont adopté, en 1986, la dénomination collective Germainois qui témoigne de leur sentiment d'appartenance à leur milieu de vie.

Date d'officialisation 1995-03-31

Spécifique Saint-Germain-de-Grantham

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Centre-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Drummond

Municipalité Saint-Germain-de-Grantham (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 49048

Longitude ouest     Latitude nord 72° 34' 00" 45° 50' 00"

Coordonnées décimales -72.56667, 45.83333

Carte topographique 1/50 000 31H/15

Carte topographique 1/20 000 31H/15-0102

Anciens noms

  • Saint-Germain-de-Grantham  (Municipalité de village)

  • Saint-Germain-de-Grantham  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012