Retour aux résultats Version imprimable

Stanstead
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Depuis le 1er février 1995, le nom Stanstead identifie la ville créée suite au regroupement de la ville de Rock Island et des municipalités de village de Beebe Plain et de Stanstead Plain. Cette nouvelle ville de 22km², de la municipalité régionale de comté de Memphrémagog, jouxte la frontière méridionale du Québec, face à l'état américain du Vermont. Connu surtout pour les magnifiques résidences de l'époque loyaliste que l'on y retrouve encore dans un état de conservation exceptionnel, l'actuel secteur de Rock Island a été implanté en Estrie à 54 km au sud-ouest de Sherbrooke, dans le prolongement de Stanstead Plain et de Beebe Plain. Cette communauté est née sous la forme d'un petit bourg qui prendra le nom de Kilborn's Mills, en rappel du colonel Charles Kilborn (1758-1834) qui fit creuser, au début du XIXe siècle, un canal sur la rivière Tomifobia, dans l'une des courbes qu'elle épouse. Comme le petit hameau avait été établi sur une île de pierre d'environ 0,02 km² créée par le canal de Kilborn, l'endroit prit rapidement le nom de Rock Island, comme le bureau de poste ouvert là en 1863. Entre 1830 et 1850, Rock Island constituait un centre industriel plus important que Sherbrooke, comptant 450 âmes. Rock Island a été officiellement érigée comme municipalité de village en 1892, puis devint ville en 1957 et secteur de Stanstead en 1995. Pourtant, c'est à la fin du XVIIIe siècle qu'il faut fixer les balbutiements de Rock Island. En effet en 1798, un dénommé Samuel Pomeroy du Massachusetts s'établit sur la rive de la Tomifobia, à quelques mètres au sud de la frontière canadienne. Poursuivant son défrichement, il élève une habitation directement sur la frontière qui sépare le Vermont du Québec et délimite celle-ci par une ligne blanche peinte sur le plancher, ce qui sera repris à maintes occasions le long de la frontière américaine. Ainsi, des colons québécois, endettés aux États- Unis, pouvaient quitter le pays en franchissant simplement une porte. On appelle line-houses ces habitations à travers lesquelles passe la ligne frontière. La plus grande gloire locale est sans contredit lady Henrietta Banting (1912-1976), qui y est née. Spécialiste en gynécologie et en obstétrique, elle était l'épouse de Frederick Grant Banting (1891-1941), codécouvreur avec John Macleod de l'insuline en 1922. Celle-ci fit don de quelques terrains à la municipalité et les autorités municipales ont marqué leur reconnaissance en identifiant un parc public à son nom en 1981. Le deuxième secteur correspond à l'ancienne municipalité du village de Beebe Plain, désigné parfois localement Beebe. Il a été aménagé, à compter de 1873, à moins de 5 km à l'ouest de Rock Island, en Estrie, en des lieux plats voisins du lac Memphrémagog et entourés de collines, ce qui explique le constituant Plain. Quant à Beebe, on s'accorde généralement à affirmer que ce nom a été donné en l'honneur de David et Calvin Beebe (né en 1777), fils de Zeeba (né en 1749), premiers colons originaires de Waterbury au Connecticut. Zeeba arrive en ces lieux en 1789. La situation transfrontalière de l'endroit fait en sorte que quelques citoyens voient leur existence quotidienne partagée entre le Canada et les États-Unis. À compter de 1945, l'industrie du granit occupera une place de premier plan dans l'économie locale, notamment dans la préparation de monuments funéraires. D'ailleurs Beebe Plain a arboré fièrement le titre de Capitale du granit pendant de nombreuses années. Quant au secteur de Stanstead Plain, qui reprend le nom de la municipalité de village, jadis connue sous l'appellation de The Plain, il prend place dans l'extrémité sud-est de la MRC de Memphrémagog, entre Beebe Plain et Rock Island. Détaché de la muncipalité du township de Stanstead en 1857, ce secteur dispose d'un passé ancien commun avec celle-ci, de même que d'une communauté dénominative partielle. L'élément Stanstead tire son nom du canton dont l'origine est britannique. Le substantif Plain fait allusion à la plaine dans laquelle il est édifié. La paroisse de Sacré-Cœur-de-Jésus, desservie comme mission de 1842 à 1849, fera l'objet d'une érection canonique en 1890 et civile en 1891. Son étendue recouvrait une partie du canton de Stanstead et une partie de celui de Barnston. Les Stansteadois ont concentré leurs lotissements dans la section sud-est du territoire municipal.

Date d'officialisation 1995-03-31

Spécifique Stanstead

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Memphrémagog

Municipalité Stanstead (Ville)

Code géographique de la municipalité 45008

Longitude ouest     Latitude nord 72° 06' 00" 45° 01' 00"

Coordonnées décimales -72.1, 45.01667

Carte topographique 1/50 000 31H/01

Carte topographique 1/20 000 31H/01-0102

Anciens noms

  • Beebe Plain  (Municipalité de village)

  • Rock Island  (Ville)

  • Stanstead Plain  (Municipalité de village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012