Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Raymond
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Dans la vallée de la rivière Sainte-Anne, au pied de la côte Joyeuse, se blottit cette municipalité portneuvoise, à environ 25 km au nord de Donnacona. Très généreusement arrosé par une multitude de petits lacs, surtout concentrés dans sa partie nord, ce territoire se révèle une région privilégiée pour les amateurs de chasse et de pêche. D'ailleurs, en des temps plus anciens, aux XVIIe et XVIIIe siècles notamment, les Hurons y pratiquaient largement la chasse sur une étendue qui allait servir d'assise à la seigneurie de Bourg-Louis ainsi qu'aux cantons de Gosford, de Roquemont et de Colbert. Les Blancs s'y installent à compter de 1830 avec l'arrivée de quelques familles en provenance de L'Ancienne-Lorette. Bientôt la paroisse de Saint-Raymond-Nonnat voit le jour et son existence est officiellement confirmée en 1842 sur le plan religieux et en 1845 sur le plan civil. La même année, la municipalité de la paroisse de Saint-Raymond est créée, puis abolie en 1847. En 1855, le nom complet de la paroisse sert à identifier la nouvelle municipalité de paroisse qui adoptera celui de la municipalité primitive en 1958, à l'instar du bureau de poste ainsi dénommé depuis 1848. Une partie du territoire sera détachée en 1898 pour créer la municipalité du village qui accédera au statut de ville en 1957. Toutefois, le 29 mars 1995, les deux municipalités homonymes se regroupent à nouveau. Saint Raymond Nonnat (1203-1240), cardinal d'origine catalane, s'occupera activement de la rédemption des chrétiens devenus esclaves des pirates musulmans. Il acheta aux Sarrasins le plus de prisonniers qu'il put et s'offrit en otage à la place des autres. Il était membre de l'ordre de la Merci, c'est-à-dire, du pardon. Comme la nomination du nouveau curé s'est effectuée un 31 août, fête de ce saint, tout naturellement son patronyme a-t-il été retenu, duquel on a tiré le gentilé des citoyens, les Raymondiens. L'économie de cette ville est vigoureuse, très active et s'alimente tant au domaine industriel, commercial qu'administratif. Notamment la fabrication de charbon de bois, les scieries, les manufactures de gants et d'articles en cuir caractérisent les activités locales. La concentration de quelques concessionnaires de voitures a valu à Saint-Raymond le titre de Ville de l'automobile, formule à allure de slogan publicitaire! Véritable petite capitale régionale, Saint-Raymond a comme ressource essentielle le bois. Les principales gloires de Saint-Raymond-de- Portneuf, comme on identifie encore couramment l'endroit, sont le sculpteur Louis Jobin (1845-1928) et monseigneur Alexandre Vachon (1885-1953), directeur de l'École supérieure de chimie de l'Université Laval, de 1918 à 1939, année où il accède au poste de recteur de cette institution. Le parolier Luc Plamondon est aussi originaire de l'endroit.

Date d'officialisation 1995-05-29

Spécifique Saint-Raymond

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Portneuf

Municipalité Saint-Raymond (Ville)

Code géographique de la municipalité 34128

Longitude ouest     Latitude nord 71° 50' 00" 46° 54' 00"

Coordonnées décimales -71.83334, 46.9

Carte topographique 1/50 000 21L/13

Carte topographique 1/20 000 21L/13-0101

Ancien nom

  • Saint-Raymond  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012