Retour aux résultats Version imprimable

Rivière des Hurons

Origine et signification Ce tributaire de la rivière Richelieu, long de 24 km, se déverse dans le bassin de Chambly, juste au nord de la ville de Chambly, en Montérégie. C'est en octobre 1673 que les actes des premières concessions accordées par le seigneur de Chambly mentionnent la « rivière appelée du huron ». À la fin du XVIIIsiècle, 1773, l'usage modifie le potamonyme en Rivière des Hurons. Comment expliquer la présence de Wendats (communément appelés Hurons) sur la rivière des Iroquois, leurs ennemis, et ce, dès le XVIIsiècle? Au début de la colonie, plusieurs bourgades iroquoïennes (iroquoises et wendates) s'échelonnent le long de la rivière Richelieu. Ces sites se situent le plus souvent à la confluence du cours d'eau. Le toponyme Rivière du Huron rappelle probablement, selon le père Campeau, quelque aventure d'un Wendat de Lorette, ce village produisant des guerriers qui parcouraient souvent cette région. Il est aussi plausible qu'à la suite du massacre de la Huronie, dans les années 1640, qu'un ou plusieurs Wendats aient cherché refuge dans la région du Richelieu. Nous ne savons pas si le spécifique de l'ancien nom Rivière du Huron fait allusion à la présence d'un seul individu ou à la nation autochtone en général.

Source :
Itinéraire toponymique de la Vallée-du-Richelieu, 1984.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Hurons

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière des

Type d'entité Rivière

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Rouville

Municipalité Saint-Mathias-sur-Richelieu (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 55065

Latitude nord     Longitude ouest 45° 27' 35" 73° 15' 44"

Coordonnées décimales -73.26222      45.45972

Carte topographique 1/50 000 31H/06

Carte topographique 1/20 000 31H/06-0201

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012