Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Placide
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Le 3 août 1994 voyait la naissance de la nouvelle municipalité de Saint-Placide, formée des anciennes municipalités de village et de paroisse du même nom. La constituante issue de l'ancienne municipalité de la paroisse de Saint-Placide nous renseigne sur la description et l'origine du spécifique. Implantée dans la région administrative des Laurentides, tout près d'Oka et de Saint-Joseph-du-Lac, cette municipalité disposait d'un panorama enchanteur agrémenté par la présence du lac des Deux Montagnes avec pour arrière-plan la montagne de Rigaud. La beauté des lieux et l'omniprésence de la forêt y attirent chaque année de nombreux chasseurs. Détachée de Saint-Benoît, la paroisse de Saint-Placide sera érigée canoniquement en 1848 et civilement en 1849, bien qu'elle soit desservie comme mission entre 1850 et 1852. Le bureau de poste (1853) et la municipalité de paroisse (1855) reprendront la dénomination paroissiale. La désignation retenue célèbre saint Placide, moine bénédictin du VIe siècle, disciple de saint Benoît qui lui aurait sauvé la vie alors qu'il allait se noyer et qui le chargera de fonder un couvent en Sicile où Placide a péri avec ses religieux en 541, victime de la cruauté des Sarrasins. D'ailleurs, saint Placide, dont la fête liturgique est célébrée le 5 octobre, est invoqué comme patron des noyés et des noviciats bénédictins. Les liens unissant le patron de la paroisse mère et son disciple ont sans doute inspiré le choix dénominatif. Quant à l'ancienne municipalité du village de Saint-Placide, elle est un détachement de la municipalité de paroisse homonyme en 1950, et était enclavée dans le territoire de cette dernière. Cet endroit a longtemps profité de la proximité de la rivière des Outaouais. Un quai, construit vers 1867, permettait aux navires de l'Ottawa River Navigation Company de prendre livraison du blé produit à cette époque dans la région. Les Placidiens s'enorgueillissent de compter Adolphe-Basile Routhier, auteur des paroles de l'hymne national Ô Canada, comme compatriote puisqu'il est né en ces lieux en 1839. Aujourd'hui, Saint-Placide demeure un endroit très recherché dans la banlieue lointaine, encore rurale, de Montréal où habitent quelques écrivains, artistes, personnes qui œuvrent dans le monde du spectacle.

Date d'officialisation 1994-10-07

Spécifique Saint-Placide

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Laurentides

Municipalité régionale de comté (MRC) Deux-Montagnes

Municipalité Saint-Placide (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 72043

Longitude ouest     Latitude nord 74° 12' 00" 45° 32' 00"

Coordonnées décimales -74.2, 45.53333

Carte topographique 1/50 000 31G/09

Carte topographique 1/20 000 31G/09-0102

Anciens noms

  • Saint-Placide  (Municipalité de paroisse)

  • Saint-Placide  (Municipalité de village)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012