Retour aux résultats Version imprimable

Rivière François-Paradis

Origine et signification Cette rivière coule sur une longueur de quelque 7 km depuis le lac Bergeron pour se jeter dans le lac Maria-Chapdelaine. Le nom Rivière François-Paradis reprend celui de l'un des personnages du roman Maria Chapdelaine : récit du Canada français. Cette oeuvre de Louis Hémon (1880-1913) fut publiée initialement sous la forme de feuilleton dans le journal Le Temps, à Paris, en 1914. François Paradis est l'un des trois prétendants de Maria Chapdelaine, chacun représentant un monde distinct. Le premier est l'émigré prospère établi aux États-Unis alors que le second est le défricheur, voisin et ami de la famille. Quant au dernier, François Paradis, il est coureur de bois; il veut aussi explorer l'arrière-pays sauvage. La mort de sa mère amène Maria Chapdelaine à choisir son destin après avoir entendu des voix qui l'appellent à l'enracinement et au maintien des valeurs de la terre et de la civilisation ancestrale française.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1994-10-07

Spécifique François-Paradis

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay

Municipalité Mont-Valin (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 94930

Latitude nord     Longitude ouest 49° 10' 09" 70° 36' 56"

Coordonnées décimales -70.61576      49.16942

Carte topographique 1/50 000 22E/02

Carte topographique 1/20 000 22E/02-0202

Ancien nom

  • Lac François-Paradis

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012