Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Benoît-Labre

Origine et signification La dénomination de cette municipalité, retenue par le cardinal Bégin qui visitait régulièrement le tombeau de ce saint, lors de ses fréquents séjours à Rome, constitue la forme abrégée du nom de saint Benoît-Joseph Labre, qui a vécu de 1748 à 1783 et a été canonisé en 1881. Ce pèlerin mendiant et pénitent est né en Artois et mort à Rome. Vagabondant dans toute l'Europe, il a vécu dans la plus extrême pauvreté, négligeant même les soins corporels les plus élémentaires. Il meurt à 35 ans dans l'arrière-boutique d'un boucher.

À l'origine, la mission de Saint-Benoît, fondée en 1888, desservait les gens venus de Beauceville qui s'étaient installés dès 1840, à 12 km à l'est de Saint-Éphrem-de-Beauce, au sud-ouest de Saint-Georges. En 1880, le territoire, qui est arrosé par la rivière Pozer, affluent de la Chaudière, comptait trois scieries et un moulin à farine. En 1893, la paroisse de Saint-Benoît-Labre était canoniquement érigée, son territoire provenant de Saint-François, d'Aubert-Gallion et de Saint-Victor-de-Tring. Deux années plus tard, la municipalité de paroisse homonyme voyait officiellement le jour, l'appellation officielle comportant une légère divergence, soit Benoit, sans accent circonflexe, en regard de la forme actuelle. En 1993, on a procédé à la modification du statut de cette entité territoriale, désormais simple municipalité. La dénomination courante Saint-Benoît a inspiré la dénomination collective Benois, qui constitue un intéressant calque du nom municipal.

Endroit de villégiature, la municipalité compte plusieurs lacs dont le lac aux Cygnes, le lac Saint-Charles, le lac Vallée et le lac Raquette. Entre 1961 et 1981, comme la majorité des paroisses agricoles du plateau appalachien, Saint-Benoît-Labre a connu une forte diminution de la superficie des terres en culture, soit près de 50 %. On y retrouve l'une des plus grandes densités d'érablières du Québec.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1993-06-18

Spécifique Saint-Benoît-Labre

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauce-Sartigan

Municipalité Saint-Benoît-Labre (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 29100

Latitude nord     Longitude ouest 46° 04' 00" 70° 48' 00"

Coordonnées décimales -70.8      46.06667

Carte topographique 1/50 000 21L/02

Carte topographique 1/20 000 21L/02-0101

Ancien nom

  • Saint-Benoît-Labre  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012