Retour aux résultats Version imprimable

Mont Babel

Origine et signification Ce mont est d'une altitude de 952 mètres. Son nom rappelle le souvenir de Louis-François Babel. Ce lieu a été baptisé sous l'appellation Mont de Babel par la Commission de géographie en 1955 et corrigé sous la forme Mont Babel par la Commission de toponymie, en 1993.

Louis-François Babel (1826-1912) est un père oblat originaire de la Suisse. Envoyé au Canada en 1851, il est ordonné prêtre à Bytown (Ottawa) la même année. Il exerça son apostolat, comme missionnaire sur la Côte-Nord et au Labrador, pendant plus de 40 ans, en compagnie du père Charles Arnaud. Ses descriptions des lacs, rivières, rapides et portages, ses observations rigoureuses sur les caractéristiques du sol et de la forêt, enfin ses relevés constants des conditions climatiques et météorologiques confèrent à ses journaux de voyage une valeur scientifique unique et en ont fait, indirectement, le premier explorateur scientifique du nord-est de la province de Québec. En 1866-1867, Louis-François Babel découvrit les gisements de minerai de fer dans le territoire qui allait devenir le Nouveau-Québec en 1912. Il est à l'origine de l'expansion économique de la région de Sept-Îles. Il a été inhumé à Betsiamites (aujourd’hui Pessamit).

Source :
Dictionnaire biographique du Canada. Site Web consulté le 25 juillet 2016.

Date d'officialisation 1993-03-05

Spécifique Babel

Générique (avec ou sans particules de liaison) Mont

Type d'entité Mont

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Manicouagan

Municipalité Rivière-aux-Outardes (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 96902

Latitude nord     Longitude ouest 51° 26' 28" 68° 41' 31"

Coordonnées décimales -68.69194      51.44111

Carte topographique 1/50 000 22N/07

Carte topographique 1/20 000 22N/07-0202

Ancien nom

  • Mont de Babel

    Ce mont est d'une alitude de 952 mètres. Son nom rappelle le souvenir du père oblat d'origine suisse Louis-François Babel (1826-1912). Missionnaire pendant plus d'un demi-siècle sur la Côte-Nord et au Labrador, c'est lui qui, en 1866-1867, découvrit les gisements de minerai de fer dans le territoire qui, en 1912, allait devenir le Nouveau-Québec. Cet oronyme « Mont de Babel » a été adopté par la Commission de géographie en 1955; toutefois, l'actuelle Commission de toponymie a apporté en 1993 une modification sous la forme « Mont Babel ». Ce toponyme se situe sur le territoire de la réserve écologique Louis-Babel.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012