Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Jean-de-Matha
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Territoire de modeste étendue avec ses 117 km², cette municipalité de la région de Lanaudière prend place à une trentaine de kilomètres au nord de Joliette, à l'ouest de Saint-Gabriel-de-Brandon. Le paysage mathalois, d'une grande beauté, compte une variété de plaines, de vallons, de coteaux, agrémentés par les rivières Noire et L'Assomption, ainsi que par quelques ruisseaux. La présence d'une colline rocheuse de 90 m de hauteur, le Pain de Sucre, près du lac Noir, dans le nord du territoire, constitue une sorte d'image de marque qu'a concrétisée la tenue du Festival des sucres entre 1974 et 1983. Colonisé vers 1850, l'endroit est d'abord établi comme paroisse en 1852, par détachement de Saint-Félix-de-Valois et comme municipalité de paroisse en 1855, statut modifié en celui de municipalité en 1993. Le territoire primitif relevait de la seigneurie de Ramezay, composée des concessions de Sainte-Louise, Saint-Guillaume, Saint-Léon, Saint-Pierre et Sainte-Julie, ainsi que du canton de Brandon. Le nom choisi, qui identifie également le bureau de poste créé en 1858, tient compte de la proximité de Saint-Félix-de-Valois. En effet, saint Jean de Matha (vers 1160-1213) est considéré comme cofondateur, avec saint Félix de Valois, de l'ordre de la Trinité (1198), voué au rachat des captifs chez les musulmans. Jean de Matha a, en outre, procédé à plusieurs autres fondations de monastères : Arles (1200), Catalogne (1201), Castille (1206) et Italie (1209). La position privilégiée de Saint-Jean-de-Matha, à la porte des Laurentides, et la beauté de son environnement en font un lieu de villégiature recherché. Les principales activités économiques demeurent l'acériculture et l'aviculture qui ont pris la succession de l'agriculture. On ne peut évoquer Saint-Jean-de-Matha, sans mentionner l'un de ses citoyens les plus illustres, réputé l'homme le plus fort au monde, Louis Cyr (1863-1912), tellement identifié à son coin de pays que l'endroit est connu comme le pays de Louis Cyr. Ses exploits ont émerveillé ses contemporains et sa renommée a atteint une envergure mondiale.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1993-10-21

Spécifique Saint-Jean-de-Matha

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Matawinie

Municipalité Saint-Jean-de-Matha (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 62015

Longitude ouest     Latitude nord 73° 32' 00" 46° 14' 00"

Coordonnées décimales -73.53333, 46.23333

Carte topographique 1/50 000 31I/04

Carte topographique 1/20 000 31I/04-0202

Ancien nom

  • Saint-Jean-de-Matha  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012