Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Thomas

Origine et signification La paroisse de Sainte-Élisabeth étant surpeuplée en 1840, plusieurs de ses habitants s'établiront dans la concession du North Jersey et donneront naissance à cette municipalité, voisine de Joliette plus à l'ouest, à une vingtaine de kilomètres au nord de Lavaltrie. La partie sud-ouest du territoire est arrosée par la rivière L'Assomption alors que les eaux de la rivière la Chaloupe baignent le secteur nord. Il faut remonter à 1790 pour fixer les balbutiements de l'histoire locale avec l'installation de quelques familles – celles-ci étant originaires de la seigneurie de La Noraye – dans les concessions Nord et Sud du North Jersey, lieu dénommé à partir de 1838 Saint-Thomas-de-North-Jersey. Bien que l'on ignore l'origine de ce Jersey, il paraît plausible d'avancer qu'il puisse résulter de la déformation phonétique de Chertsey, nom d'un canton voisin, tiré de la toponymie anglaise du Surrey. Officiellement, la paroisse de Saint-Thomas, fondée vers 1840, est reconnue par les autorités religieuses en 1849 et civiles en 1853, à l'occasion de son détachement de Sainte-Élisabeth, de Lanoraie et de Saint-Paul-de-Lavaltrie. La dénomination adoptée rend hommage à Thomas-Léandre Brassard (1805-1891), curé de Sainte-Élisabeth-de-Joliette (1836-1844) lorsque la paroisse en a été détachée. Reprenant le nom de la paroisse et de la concession primitive, la municipalité de Saint-Thomas-de-North-Jersey voit le jour en 1845, une partie de son territoire étant constituée d'une section de Sainte-Élisabeth annexée à la municipalité de Jersey-Nord. Abolie en 1847, cette municipalité revivra comme celle de la paroisse de Saint-Thomas en 1855 et ce, jusqu'en 1993, alors que son statut a fait l'objet d'une modification en faveur de celui de municipalité. Anciennement, on désignait également l'endroit comme Saint-Thomas-de-Voligny, en l'honneur d'un officier français établi là et qui a fait don des terrains pour la construction de l'église, du presbytère ainsi que pour l'établissement du cimetière. La gare ferroviaire locale a longtemps porté le nom Voligny. Les sols sablonneux favorisant la culture du tabac, cette localité a été longtemps considérée comme la Capitale nationale du tabac qu'on y cultive depuis 1932. Un Festival du tabac a pendant quelques années souligné cette particularité.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1993-10-21

Spécifique Saint-Thomas

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Joliette

Municipalité Saint-Thomas (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 61027

Latitude nord     Longitude ouest 46° 01' 00" 73° 21' 00"

Coordonnées décimales -73.35      46.01667

Carte topographique 1/50 000 31I/03

Carte topographique 1/20 000 31I/03-0101

Ancien nom

  • Saint-Thomas  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012