Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Venant-de-Paquette

Origine et signification Pittoresque petite localité implantée dans la partie est de la MRC de Coaticook, au cœur des Appalaches, Saint-Venant-de-Paquette a été surnommée la Tourterelle de l'Estrie. Tout près du mont Hereford (841 m), à une trentaine de kilomètres au sud-est de Compton, son panorama est constitué de lacs, de montagnes, de vallées, près de la frontière américaine, à l'est. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, le canton de Hereford, proclamé en 1800 et dont le nom rappelle une ville anglaise, chef-lieu du comté de ce nom sur la rivière Wye, à la frontière du pays de Galles, reçoit ses premiers véritables habitants, des squatters, précédés par d'importants promoteurs forestiers. Le peuplement, entièrement britannique, se fera lentement, notamment à cause de problèmes de voies de communication, et ne connaîtra de grands progrès qu'à partir de 1860. Vers 1862, les habitants du Gore de Hereford (on entend ordinairement par gore une portion de territoire dont l'étendue était trop petite pour former un canton distinct et, qu'en conséquence, on a annexée à un canton déjà existant) érigent une chapelle-presbytère et fondent la paroisse de Saint-Venant-de- Hereford, la plus ancienne de ce côté de la frontière. L'abbé Jean-Baptiste Champeau (1822-1905) avait suggéré le patronage de saint Joseph à monseigneur Joseph Larocque de Saint-Hyacinthe, mais celui de saint Venant s'impose dès 1863 et saint Joseph est écarté parce que le nom est trop utilisé. Curé de Stanstead (1849-1851), de Saint-Michel-de-Napierville (1857-1873) et de Berthierville (1874-1905), l'abbé Champeau célèbre la première messe le 9 mai 1861, aidé de Flavien Paquette (1832-1921) de Belœil, son demi-frère. Maître de poste en 1862, ce dernier sera le premier conseiller francophone à siéger à la municipalité du canton de Hereford en 1864, dont il deviendra maire la même année et occupera cette fonction à quatre reprises jusqu'en 1886. Considéré comme le fondateur de l'endroit, il était propriétaire d'importantes scieries. Le bureau de poste ouvert en 1862 dans le magasin de Flavien Paquette recevra le nom de Paquette et la gare de chemin de fer du Hereford Railway (1889-1925), située près de la frontière du New Hampshire, sera identifiée sous le nom de Paquetteville, intégré parfois à celui de la paroisse (Saint-Venant-de-Paquette/Paquetteville). Le gentilé Paquettevillien sanctionné par les autorités municipales en 1986, marque l'importance de cette appellation dans l'histoire de cet endroit. On peut raisonnablement croire que la municipalité de Saint-Venant-de-Paquette qui a remplacé le 18 décembre 1993 la municipalité de la paroisse de Saint-Venant-de-Hereford, séparée du canton de Hereford en 1917, rappelle un certain Venantius martyrisé à l'âge d'à peine 15 ans. Il fut torturé et décapité à Camerino, en Italie, en 250. Sa mémoire est célébrée par l'Église le 18 mai, et le fait que la première messe eut lieu un 9 mai a pu orienter le choix de ce saint comme patron des lieux. On trouve un Saint-Venant en France dans le Pas-de-Calais. Par ailleurs, il existe un autre saint de ce nom qui a vécu au VIIIe siècle à Aire-sur-la-Lys et dont la ville belge (flamande) de Saint-Venant célèbre le souvenir. La première caisse populaire rurale du Québec s'ouvre à cet endroit en 1907 et un sanctuaire consacré à Notre-Dame de l'Assomption y est fondé en 1954.

Date d'officialisation 1994-02-04

Spécifique Saint-Venant-de-Paquette

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Coaticook

Municipalité Saint-Venant-de-Paquette (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 44005

Latitude nord     Longitude ouest 45° 08' 00" 71° 28' 00"

Coordonnées décimales -71.46667      45.13333

Carte topographique 1/50 000 21E/03

Carte topographique 1/20 000 21E/03-0201

Ancien nom

  • Saint-Venant-de-Hereford  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012