Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Barnabé-Sud
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification La proximité des municipalités de Saint-Jude, à l'ouest, et de Saint-Simon, à l'est, anciennement paroisses identifiées par des patronymes rappelant le souvenir d'apôtres du Christ, justifie la dénomination de cette entité municipale montérégienne. En effet, Barnabé, juif chypriote, membre de la première Église chrétienne de Jérusalem, se fait apôtre et introduit saint Paul à Chypre. Après avoir fondé une église dans cette ville, il parcourra l'Asie Mineure en répandant l'enseignement de Jésus, avant de mourir par lapidation à Salamine, suivant la tradition, autour de l'an 60. La paroisse religieuse qui en est à l'origine a été détachée de celles de Saint-Jude, de Saint-Bernard et de Saint-Hugues, en 1840, et érigée canoniquement deux ans plus tard, quoique demandée en 1821, puis en 1837. Une chapelle dédiée à saint Barnabé a été construite en 1838. Quant au bureau de poste, établi deux ans avant le rétablissement de la municipalité (créée une première fois en 1845) en 1853, il portait l'appellation de Saint-Barnabé, River Yamaska originellement, en raison de la présence de la Yamaska qui constitue la limite est de la municipalité. Ultérieurement, il répondra au nom de Saint-Barnabé Richelieu, puis prendra celui de Saint-Barnabé-Sud en 1911. Pendant longtemps, la dénomination courante de l'endroit était justement Saint-Barnabé-Sud, afin d'éviter la confusion que ne manquait pas de susciter l'existence d'une municipalité homonyme en Mauricie, Saint-Barnabé (-Nord). En conséquence, les autorités municipales, ont-elles sollicité et obtenu, en 1992, la modification de la désignation municipale de Saint-Barnabé en Saint-Barnabé-Sud, eu égard à un usage largement observé. L'histoire barnabéenne remonte cependant à 1791 alors que le quatrième seigneur de Saint-Ours, Charles-Roch de Saint-Ours (1753-1834), octroyait les premières concessions de terres à des gens venant de Saint-Ours, Saint-Hyacinthe, Saint-Denis, Saint-Antoine et Contrecœur.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1993-03-05

Spécifique Saint-Barnabé-Sud

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Maskoutains

Municipalité Saint-Barnabé-Sud (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 54105

Longitude ouest     Latitude nord 72° 55' 00" 45° 44' 00"

Coordonnées décimales -72.91666, 45.73333

Carte topographique 1/50 000 31H/10

Carte topographique 1/20 000 31H/10-0201

Ancien nom

  • Saint-Barnabé  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012