Retour aux résultats Version imprimable

Rivière du Grand Pabos

Origine et signification La seigneurie du Grand-Pabos a été concédée à René Hubert (1648-1725) par le gouverneur Frontenac et l'intendant Champigny, le 14 novembre 1696. Son étendue était de 3 lieues de front sur 3 lieues de profondeur. Le registre d'intendance mentionne : « de lui vouloir accorder concession de la rivière du Grand Pabo, autrement dite la rivière Duval ... ». La baie du Petit Pabos et la baie du Grand Pabos sont presque entièrement fermées par une dune de un km dans le premier cas et de 2,5 km dans le second cas. Toutes deux servent s'assise au chemin de fer qui y passe. De plus, un étroit goulot permet aux eaux, qu'elles reçoivent respectivement de leurs rivières homonymes, du Petit Pabos pour la première, du Grand Pabos et du Grand Pabos Ouest pour la seconde, de s'écouler dans la baie des Chaleurs. Cette configuration spéciale protège les eaux intérieures des éléments extérieurs des deux baies, du Petit et du Grand Pabos. Le nom micmac « Papôg », signifiant eaux tranquilles, décrit bien ce milieu. Le nom de la baie s'est étendu à celui du cours d'eau.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Grand Pabos

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière du

Type d'entité Rivière

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Rocher-Percé

Municipalité Chandler (Ville)

Code géographique de la municipalité 02028

Latitude nord     Longitude ouest 48° 20' 38" 64° 42' 19"

Coordonnées décimales -64.70528      48.34389

Carte topographique 1/50 000 22A/07

Carte topographique 1/20 000 22A/07-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012