Retour aux résultats Version imprimable

Pishemesseun (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Uashekenau (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Uetatshikueutu Ushipissim (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Rivière Falcoz  - Nom officiel

Origine et signification Pishemesseun est un nom que les Naskapis utilisent pour parler de la rivière Falcoz. Il signifie « pour faire sécher le poisson ». Voir aussi Uetatshikueutu Ushipissim.

Source :
Samson, Martyne. Rapport final 1 : Davis Inlet/Rapport final 2 : Sheshatshit. Enquête toponymique effectuée chez les Amérindiens de Northwest River et Davis Inlet, Commission de toponymie, 1979, page 26 de la section Davis Inlet.

Québec. Commission de toponymie, La toponymie des Naskapis, 1990.


Date de désofficialisation

Spécifique Pishemesseun

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Rivière

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Rivière-Koksoak (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 99902

Variantes traditionnelles autochtone

  • Uashekenau (Rivière)

    Uashekenau est un nom que les Innus utilisent pour parler de la rivière Falcoz. Il signifie « rivière à l'eau claire ».

  • Uetatshikueutu Ushipissim (Rivière)

    Uetatshikueutu Ushipissim est un nom que les Naskapis utilisent pour parler de la rivière Falcoz. Il signifie « le ruisseau d'Uetatshikueutu », où Uetatshikueutu est le surnom d'un homme qui veut dire « celui qui écorche les pattes de caribou pour en faire des sacs ». Voir aussi Pishemesseun.

Ancien nom

  • Uetatshikueutu Ushipissim  (Rivière)

    Uetatshikueutu Ushipissim est un nom que les Naskapis utilisent pour parler de la rivière Falcoz. Il signifie « le ruisseau d'Uetatshikueutu », où Uetatshikueutu est le surnom d'un homme qui veut dire « celui qui écorche les pattes de caribou pour en faire des sacs ». Voir aussi Pishemesseun.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : juin 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012