Retour aux résultats Version imprimable

Parc de la Rivière-Batiscan

Origine et signification Ce parc régional occupe un segment de près de 6 km de la rivière Batiscan, d’où son nom. Situé à une vingtaine de kilomètres de l'embouchure de cette rivière dans le Saint-Laurent, il a été créé par la municipalité de Saint-Stanislas et par les municipalités des paroisses de Saint-Narcisse et de Sainte-Geneviève-de-Batiscan. En amont se succèdent les chutes à Jimmy, à Murphy, des Ailes et des Îlets, au terme desquelles se déverse la rivière des Chutes. En aval, les attraits sont la Grande Chute, les chutes de la Cheminée et le Grand Bassin. Près de la Grande Chute, on peut visiter les vestiges du premier barrage hydroélectrique construit en Mauricie et un bâtiment de la vieille centrale de 1904, la première de tout l’Empire britannique à transporter un fort courant sur une longue distance. Ces deux ouvrages ont été remplacés par le barrage et la centrale de Saint-Narcisse. Pour plus d’information, voir Batiscan (municipalité).

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

Date d'officialisation 1990-03-13

Spécifique Rivière-Batiscan

Générique (avec ou sans particules de liaison) Parc de la

Type d'entité Parc régional

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Chenaux

Municipalité Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 37215

Latitude nord     Longitude ouest 46° 33' 53" 72° 24' 29"

Coordonnées décimales -72.40806      46.56472

Carte topographique 1/50 000 31I/09

Carte topographique 1/20 000 31I/09-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012