Retour aux résultats Version imprimable

Farnham
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification La nouvelle ville de Farnham a été créée le 8 mars 2000. Elle est issue du regroupement de la ville de Farnham et de la municipalité de Rainville. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne ville de Farnham; nous vous invitons à consulter aussi la rubrique de l'ancienne municipalité de Rainville. À la limite orientale de la vaste plaine de Montréal, au sud du Saint-Laurent et aux portes de l'Estrie, on retrouve la ville de Farnham, établie sur les berges de la Yamaska, au sud-ouest de Granby. Elle tire son nom de celui du canton proclamé dès 1798, cette dénomination ayant été attribuée parce que son premier concessionnaire, Samuel Gale (1747-1826), arpenteur et fonctionnaire qui avait reçu 3 885 ha de terre avec ses beaux-frères et ses neveux, était originaire des environs de la petite ville de Farnham en Angleterre, dans le comté de Surrey. Ce nom, qui remonte à la forme ancienne Feornham, habitat de la fougère, a servi de toponyme dans les anciennes colonies anglaises d'Amérique et on le rencontre également comme patronyme. Au cours des ans, cette ville a connu quelques modifications de statut : d'abord érigée en 1862 sous le nom de municipalité du village de Farnham-Ouest – West Farnham peut également être relevé et marque la position des lieux dans la partie ouest du canton –, elle devenait la ville de Farnham en 1876, puis la cité de Farnham en 1956, pour finalement redevenir la ville de Farnham en 1978. Les premiers Farnhamiens, des Loyalistes, se sont installés en ces lieux dès 1800 et le développement a été assuré par la construction de moulins à scie et à farine en 1827, puis par celle de la voie ferrée La Prairie--Saint-Jean (1835-1836), qui a eu d'importantes répercussions sur l'avenir de Farnham. La petite communauté s'est consolidée avec l'établissement de la mission de St. James the Apostle en 1847 et de la paroisse de Saint-Romuald-de-Farnham érigée canoniquement en 1851, puis civilement en 1854. De nos jours, Farnham est un centre commercial et industriel actif au sein d'une région agricole prospère. La ville est connue également par la présence, à proximité, d'un important camp militaire pour l'entraînement des réservistes. Voir : East Farnham (municipalité de village).

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2000-03-29

Spécifique Farnham

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Brome-Missisquoi

Municipalité Farnham (Ville)

Code géographique de la municipalité 46112

Longitude ouest     Latitude nord 72° 59' 00" 45° 17' 00"

Coordonnées décimales -72.98333, 45.28333

Carte topographique 1/50 000 31H/07

Carte topographique 1/20 000 31H/07-0101

Ancien nom

  • Rainville  (Municipalité)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 8 mars 2000. En effet, à cette date, la municipalité de Rainville et la ville de Farnham se regroupaient pour constituer la nouvelle ville de Farnham. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de Rainville. Paisible municipalité de la région de la Montérégie, dont le territoire s'étend de part et d'autre de Farnham et à l'ouest de Brigham, Rainville est née sous la dénomination de municipalité du canton de Farnham-Partie-Ouest en 1855, laquelle prenait la succession de la municipalité du township de Farnham créée en 1845 et abolie en 1847. Appellation tributaire de la situation géographique du territoire dans le canton homonyme proclamé en 1798, Farnham évoque une ville du comté du Surrey en Angleterre. C'est en ces lieux que monseigneur Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier (1653-1727) aurait passé deux ans en résidence surveillée par suite de sa capture par les Anglais en 1704, au cours de la guerre de Succession d'Espagne. Lorsqu'en 1962 l'appellation et le statut de la municipalité ont été modifiés en municipalité de Rainville, on a voulu rendre hommage au premier maire de langue française, Théophile Rainville, qui a présidé à l'administration des Rainvillois en 1887, de 1890 à 1893, en 1895, de 1897 à 1900 et de 1903 à 1905. Le territoire, traversé par les rivières Yamaska et Yamaska Sud-Est, a gardé un lien historique tel avec Farnham qu'en 1983, devant la difficulté qu'éprouvaient les citoyens à s'identifier à Rainville, on a conçu le projet de modifier la dénomination municipale en Farnham. En effet, cette ville constitue le seul point de convergence et le noyau urbain central d'une population disséminée sur un vaste territoire de près de 70 km². Cependant, cette démarche n'a pas connu de suite effective.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012