Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Famine

Origine et signification Affluent de la rive droite de la Chaudière, la rivière Famine s'étire sur plus de 50 km. Elle a son embouchure immédiatement en aval de Saint-Georges, près de la pointe Sainte-Barbe. Elle possède elle-même un grand nombre d'assez importants tributaires, notamment les rivières des Abénaquis, Veilleux et à la Raquette, dont les sources se trouvent dans les cantons de Langevin, de Ware et de Watford, ainsi que la rivière Cumberland. Son cours est interrompu par de nombreuses cascades, dont l'une, dans le canton de Watford, a 13 m de hauteur.

Sur une carte de 1665, la rivière est indiquée sous l'appellation Mesakkikkan. Un peu plus tard, on trouve Mataka, ce dernier terme comportant l'idée de confluence. Quant à Famine, la première mention semble être celle de la carte de Jeremiah McCarthy, en 1792. Certains pensent que le nom Famine fait allusion à l'étiage très prononcé que connaît généralement la rivière en été et qui se remarque surtout sous le pont qui l'enjambe près de son embouchure. Avant la construction du pont, on la traversait à gué.

Il est plus vraisemblable cependant de penser que le nom se rattache aux mésaventures des troupes affamées d'Arnold, qui s'y arrêtèrent dans les premiers jours de novembre 1775 et qui furent heureuses de se ravitailler à Sartigan. Là se trouvait, en effet, un campement d'Abénaquis et quelques familles françaises en train d'effectuer les premiers défrichements de la seigneurie Aubin-De L'Isle. Le rapprochement des dates et l'usage constant du nom depuis le début du XIXe siècle plaident en faveur de cette seconde explication.

Un embranchement du chemin de fer, qui relie Saint-Georges à Lac-Frontière en passant par Sainte-Germaine-Station, longe la rivière Famine sur tout son parcours. À diverses reprises depuis 1850, on a exploité les sables aurifères que recèlent les alluvions de cette rivière d'importance régionale. Variante : La Grande Famine.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Famine

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauce-Sartigan

Municipalité Saint-Georges (Ville)

Code géographique de la municipalité 29073

Latitude nord     Longitude ouest 46° 07' 45" 70° 41' 32"

Coordonnées décimales -70.69241      46.12918

Carte topographique 1/50 000 21L/02

Carte topographique 1/20 000 21L/02-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012