Retour aux résultats Version imprimable

Arthabaska

Origine et signification Le territoire du canton d'Arthabaska, inégal et de petite superficie, est traversé principalement par la rivière Bulstrode et la rivière Nicolet qu'alimentent les rivières Lachance et Gosselin. Son relief, constitué de légères ondulations, culmine à 335 m au mont Saint-Michel. Un des rares noms municipaux d'origine amérindienne de la région des Bois-Francs, « Arthabaska » a été attribué en premier lieu au canton proclamé en 1802. Or, le nom officiel qui apparaît sur l'autorisation d'arpenter et sur les lettres patentes de proclamation du canton est « Athabaska » sans r. On peut y déceler, peut-être, l'influence de l'appellation « Rivière Athabasca », identifiant un cours d'eau qui coule en Alberta et en Saskatchewan, puisque vraisemblablement le nom aurait été suggéré par John Gregory, marchand de la Compagnie du Nord-Ouest, qui se porte acquéreur du quart des terrains du canton. Dès 1802, la forme « Arthabaska », avec r, figure sur une carte de canton dessinée par l'arpenteur John Kilborne, assistant de Joseph Bouchette. Provenant du cri ayabaskaw, prononcé [arabascau] par les Cris de la Forêt, le toponyme a pour signification, là où il y a des roseaux, du jonc. On estime que les longs canots d'écorce de bouleau de 11 à 12 m appelés rabaskas, et que l'on fabriquait jadis surtout à Trois-Rivières, ont été ainsi dénommés par suite de la déformation du nom de l'Athabasca, rivière de l'Ouest canadien, empruntée par les voyageurs et les marchands de fourrures au XIXe siècle avec ce type d'embarcation. L'ancienne ville d'Arthabaska située dans ce canton et maintenant fusionnée à celle de Victoriaville a constitué une pépinière d'intellectuels, où sont nés notamment le journaliste et homme politique Armand Lavergne ou La Vergne (1880-1935) ainsi que le peintre Marc-Aurèle De Foy Suzor-Coté (1869-1937) et où a vécu Adolphe Poisson (1849-1922). Wilfrid Laurier, premier ministre du Canada de 1896 à 1911, qui a résidé à cet endroit, compte parmi les plus célèbres Arthabaskiens et demeure la gloire de la Capitale des Bois-Francs. Proclamation : 1802.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Arthabaska

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Canton

Région administrative Centre-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Arthabaska

Municipalité Victoriaville (Ville)

Code géographique de la municipalité 39062

Latitude nord     Longitude ouest 46° 05' 00" 71° 57' 00"

Coordonnées décimales -71.95      46.08333

Carte topographique 1/50 000 21L/04

Carte topographique 1/20 000 21L/04-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012