Retour aux résultats Version imprimable







Rue Saint-Sulpice


Origine et signification Cette voie de communication compte parmi les premières rues de Ville-Marie planifiées par Dollier de Casson (1636-1701). Ouverte en 1673, sur une largeur de vingt pieds, on la nomma Saint-Joseph, du patron des religieuses Hospitalières responsables de l'Hôtel-Dieu, que la rue longea. Elle va alors de la rue Saint-Paul à la place d'Armes; en 1817, la même appellation identifia la section allant de la ruelle des Fortifications à la rue Saint-Antoine. Avec les années et la construction de l'église Notre-Dame, l'orientation de la rue changea peu à peu. Le 14 septembre 1863, une résolution officialisa le nom de Saint-Sulpice pour la partie de la rue menant du fleuve à la place d'Armes. Cette désignation rappelle le nom de la communauté religieuse fondée par Jean-Jacques Olier (1608-1657) ainsi que le rôle joué par les Sulpiciens comme seigneurs de l'île de Montréal. Date de désignation : 14 septembre 1863. Anciennement : Rue Saint-Joseph.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1990-01-25

Spécifique Saint-Sulpice

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Saint-Sulpice

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Saint-Sulpice

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012