Retour aux résultats Version imprimable







Rue des Récollets


Origine et signification L'ordre des Récollets est un ordre religieux franciscain réformé, qui s'installa à l'ouest de la ville à la fin du XVIIe siècle. Son monastère adopte le modèle traditionnel du cloître, les bâtiments s'ordonnant autour d'une cour carrée; la chapelle, qui occupe un des côtés, fait face à la rue Notre-Dame. Après la Conquête, les récollets doivent retourner en Europe et l'ensemble des bâtiments revient au gouvernement; le monastère sert à loger des militaires et la chapelle est ouverte aux rites protestants. Les communautés anglicane et presbytérienne, pendant un certain temps, l'utilisent conjointement. En 1818, l'ancien domaine des récollets devint propriété de la baronnie de Longueuil, à la suite d'une transaction entre son époux Charles Grant (1782-1848) et le gouvernement, en échange de l'île Sainte-Hélène. En 1818, les bâtiments démolis (à l'exception du couvent et de l'église) et les terrains subdivisés, trois rues furent ouvertes (Lemoyne, Sainte-Hélène et des Récollets). L'église, ayant hérité de la façade de l'ancienne église Notre-Dame en 1830, fut à son tour démolie en 1867. Aujourd'hui, seule cette dénomination nous rappelle la présence de l'ordre religieux à cet endroit; il en va autrement dans la ville emmurée du XVIIIe siècle avec la porte des Récollets et le faubourg du même nom, implanté à l'ouest de la rue McGill. Date de désignation : 1818.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1990-01-25

Spécifique Récollets

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue des

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue des Récollets

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue des Récollets

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012