Retour aux résultats Version imprimable







Rue Honoré-Beaugrand


Origine et signification Honoré Beaugrand (Saint-Joseph-de-Lanoraie, 1848 – Montréal, 1906) a été journaliste, propriétaire de journaux et maire de Montréal de 1885 à 1887.

Il fait des études au collège de Joliette et quelques mois de noviciat chez les Clercs de Saint-Viateur. Après un bref entraînement à l’école militaire de Montréal, il part au Mexique puis en France avant de revenir en Amérique, aux États-Unis. Sa présence en Nouvelle-Angleterre sera remarquée. Il y fonde des journaux et se montre très actif dans la défense des intérêts des Franco-Américains. Il se fait également auteur; c’est là qu’il écrit son roman Jeanne la fileuse : épisode de l’émigration franco-canadienne aux États-Unis (1878). Installé à Montréal, Honoré Beaugrand fonde des journaux, dont La Patrie en 1879. C’est avec ce journal qu'il se fera un nom ainsi qu’une fortune. Il en demeurera le propriétaire jusqu’en 1897. La Patrie cessera sa publication en 1978. Mentionnons qu’Honoré Beaugrand est passé à l’histoire à titre d’écrivain notamment avec La Chasse galerie.

Anciennement : Rue Trudel, Place Beaugrand, Rue Beaugrand.

Source :
Informations tirées en partie du site Web de la Ville de Montréal, La démocratie à Montréal : de 1830 à nos jours (consulté le 2017-10-19).

Date d'officialisation 1990-01-25

Spécifique Honoré-Beaugrand

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Honoré-Beaugrand

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Honoré-Beaugrand

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : janvier 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012