Retour aux résultats Version imprimable







Avenue Étienne-Brûlé


Origine et signification Date de désignation : 6 novembre 1961. Anciennement : Place Étienne-Brûlé (avenue), Avenue Gilbert-Barbier (place).

Étienne Brûlé, probablement né à Champigny-sur-Marne, en France, vers 1592, est un explorateur et un interprète en langue wendate (huronne). Il arrive dans la colonie en même temps que Samuel de Champlain, avec qui il s'est engagé, en 1608. Possiblement le premier Européen à avoir pénétré en Huronie, Étienne Brulé explore plusieurs territoires dont la baie Georgienne et les lacs Huron, Ontario, Supérieur et Érié, où il fait le commerce des fourrures pour les Français. Lors de la prise illégale de Québec par les frères Kirke en 1629, dans un contexte de guerre entre l'Angleterre à la France, Étienne Brulé passe au service des Anglais. Finalement, le traité de Saint-Germain-en-Laye met un terme au conflit en restituant la Nouvelle-France à la France, en 1632. Samuel de Champlain revient dans la colonie et accuse Étienne Brûlé de trahison en ces termes  : «  Voilà ceux qui on trahy leur Roy & vendu leur patrie […]  ». Étienne Brulé se réfugie en Huronie où il est tué, au cours de l'année 1633.

Date d'officialisation 1990-01-25

Spécifique Étienne-Brûlé

Générique (avec ou sans particules de liaison) Avenue

Type d'entité Avenue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, avenue Étienne-Brûlé

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Avenue Étienne-Brûlé

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 17 octobre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012