Retour aux résultats Version imprimable







Rue De Callière


Origine et signification Le 17 mai 1642, Chomedey de Maisonneuve (1612-1676) installa sa colonie sur une pointe de terre protégée, au sud, par le fleuve Saint-Laurent, au nord, par la rivière Saint-Pierre et, vers l'ouest, par un marais; il dressa son fort à l'emplacement actuel de la pointe à Callière. Avec les années ce site fut délaissé par les colons qui s'installèrent au-delà de la petite rivière. En 1688, les sulpiciens en concédèrent une partie à de Callière, gouverneur de Montréal, pour qu'il y construisit sa résidence. Louis-Hector de Callière (1640-1703), de Thorigny-sur-Vire, en Normandie, fait partie du régiment de Piedmont comme capitaine. Il devint gouverneur général de la Nouvelle-France. À ce titre, il signa le 4 août 1701 avec des nations autochtones le traité de la Grande Paix. Il décèda en fonction à Québec. Léguée à son frère, puis vendue à quelques reprises, la résidence de l'ancien gouverneur fut finalement démolie entre 1792 et 1799. Peu de temps après, les juges des sessions spéciales de la paix, qui administrèrent alors la Ville, autorisèrent l'ouverture de cette rue.Date de désignation : 29 août 1801.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1996-12-13

Spécifique De Callière

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue De Callière

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue De Callière

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012