Retour aux résultats Version imprimable







Rue Saint-Paul Est


Origine et signification Paul Chomedey, sieur de Maisonneuve (1612-1676), fut délégué par Jérôme Le Royer de La Dauversière (1597-1659) et Jean-Jacques Olier (1608-1657) au nom de la Société Notre-Dame pour installer la mission de Ville-Marie sur l'île de Montréal. Il prit possession de l'île le 17 mai 1642. La fondation officielle eut lieu le lendemain, le 18 mai, par la célébration d'une messe dite par le père Vimont (1594-1667), en présence de Jeanne Mance (1606-1673) et d'une cinquantaine de colons. Maisonneuve fit rapidement construire un fortin sur la Pointe-à-Callière, à l'intérieur duquel s'intalla toute la population. Vers 1645, Jeanne Mance construisit un hôpital à l'extérieur du fort, de l'autre côté, de la rivière Saint-Pierre; avec les années, quelques colons l'imitèrent et abandonnèrent la protection du fort. Il semble que, vers 1650, Maisonneuve lui-même quitta l'habitation et se fit construire à l'ouest de l'Hôtel-Dieu, une maison que les Sulpiciens utilisèrent comme premier séminaire. Lentement, un sentier se dessina entre ces nouveaux bâtiments et le fort, sentier parallèle au chemin de halage le long de la rive du fleuve. En 1658, Marguerite Bourgeoys y installa son école juste à côté de l'Hôtel-Dieu et entreprit, un peu plus à l'est, la construction d'une première chapelle consacrée à Notre-Dame-du-Bon-Secours. C'est en respectant le tracé de ce premier sentier que Dollier de Casson (1636-1701), en 1673, fit marquer par Bénigne Basset, greffier (1639-1699), les bornes pour la rue Saint-Paul, sur une largeur de 24 pieds. Il nomma la rue en hommage au premier gouverneur de Montréal, qui quitta dix ans auparavant, la Nouvelle-France. Pendant plus de vingt ans, il veilla sur Ville-Marie, avant d'être rappelé en France, lorsque l'île fut concédée aux Sulpiciens. Sous le régime français, d'autres bâtiments de prestige furent construits sur cette rue, dont le palais de l'intendance, en 1698, à l'ouest de la chapelle Bonsecours, et le château de Vaudreuil, en 1724, au sud de la place Jacques-Cartier. Au milieu du XIXe siècle, on construisit le marché Bonsecours, à l'emplacement de l'intendance. Date de désignation : 1673. Anciennement : Rue du Collège.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1996-12-13

Spécifique Saint-Paul Est

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Saint-Paul Est

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Saint-Paul Est

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012